Strasbourg : Le nouvel espace Alyatec

Outil de recherche unique, une chambre d’exposition aux allergènes vient de prendre ses marques au sein du Nouvel Hôpital Civil.  Elle contribuera au développement de nouveaux traitements.

document remis Alyatec

Ici, la salle de contrôle de la chambre d'exposition aux allergènes

Cette chambre de provocation environnementale est portée par la startup Alyatec*, dont le président est Albert Saporta, ancien PDG de Stallergenes (leader mondial de l’immunothérapie allergénique). L’outil est unique dans sa forme : sa localisation directe au cœur d’un complexe hospitalier d’excellence (le NHC de Strasbourg), à proximité des patients, des chercheurs et de grands experts spécialistes en allergologie, est un gage de qualité et de sécurité pour les patients. Il va permettre de tester de nouveaux traitements contre l’asthme, la rhinite ou la conjonctivite en milieu contrôlé, tout en s’affranchissant des variations saisonnières.

Protocole en pratique

Les essais réalisés chez Alyatec se dérouleront dans un espace dédié de 65 m2. Un allergène déterminé sera dispersé dans l’air grâce à un système de ventilation, activant ainsi des symptômes allergiques chez des personnes sensibles. Les personnes -volontaires et rémunérées-  pourront rester jusqu’à quatre heures d’affilée sous la surveillance d’une équipe médicale. Différents tests seront réalisés tout au long du process et déboucheront sur des traitements ou des médicaments mis au point avec des industriels. La chambre d’exposition aux allergènes est dirigée par Nathalie Domis, et placée sous la direction scientifique du Professeur Frédéric de Blay, chef de l’unité d’allergologie et responsable du pôle de pathologie thoracique. Le projet a nécessité un financement public-privé de 2,7 M€. FH

* Portée depuis l'origine par les HUS et Alsace Biovalley, Alyatec est lauréate de la filière Alsace Excellence Santé des Trophées Alsace Innovation 2015.

www.alyatec.com