Strasbourg : La Manufacture des Tabacs va revivre

Entre 2018 et 2021, ce joyau du patrimoine industriel va renaitre en ouvrant sa forteresse sur le quartier de la Krutenau. Un lieu innovant centré sur la jeunesse, l’innovation et l’art va émerger au cœur de la ville.

Etudiants, enseignants, entrepreneurs, chercheurs, artistes seront les principaux occupants de ce site exceptionnel dont l’aménagement est piloté par la SERS (Société d’aménagement et d’Equipement de la région de Strasbourg) et l’Université de Strasbourg.  L’idée directrice est d’en faire un lieu dédié aux sciences et à l’art afin de favoriser « une  fertilisation croisée » génératrice d’innovation. Bâtie à partir de 1849, la Manufacture a accueilli pendant 158 ans sur ses 14 300 m² de surface au sol (soit 4 300 m² de plus que la Place Kléber) la fabrication de cigarettes et de cigares, jusqu’à sa fermeture définitive en 2010. Une visite du site aurait même inspiré le personnage de la rouleuse de cigares Carmen à Prosper Mérimée auteur de la nouvelle à l’origine du célèbre opéra de Bizet !

manufacture des Tabacs

Un écosystème propice à l’innovation

L’université en sera le principal occupant  sur 10 000 m²avec l’installation  d’un pôle d’excellence géosciences, eau, environnement, ingénierie (G2EI), regroupant les activités d’enseignement et de recherche de l’Ecole des Sciences de la Terre (EOST) et l’Ecole du Génie de l’Eau et de l’Environnement (ENGEES) . Un angle de la manufacture sera réservé au redéploiement partiel de la  Haute Ecole des Arts du Rhin (HEAR) toute proche. L’incubateur de start-up SEMIA et l’accélérateur de créativité ACCRO s’y installeront sur 1900m².

Un lieu de vie et de rencontres

la Manufacture deviendra aussi un lieu de vie et de rencontres bien ancré dans son quartier qui évoluera en fonction des attentes de ses occupants et des usagers. Un « hostel «  auberge de jeunesse nouvelle génération de 266 lits ouvrira en 2019 pour répondre aux attentes des jeunes voyageurs. Enfin une « Place du village «  accueillera un « pôle d’alimentation biologique » comprenant un magasin de producteurs, une épicerie en vrac, une sandwicherie, trois restaurants dont un végétarien, ainsi qu’un espace modulable destiné à des évènements et des animations. Pour Michel Deneken, Président de l’UNISTRA et ardent promoteur du projet «  c’est sûr, la Manufacture va faire un tabac ! »