CCI en action

le sourire de nos villages : Des professionnels « alliés pour grandir »

Les associations de commerçants et artisans CAP Riedisheim, ACAR de Rixheim et BACO de Brunstatt-Didenheim viennent de créer « Le Sourire de nos villages ». Une fédération regroupant déjà 300 professionnels qui veulent mieux faire entendre leurs voix auprès des décideurs et du public.

« Nous défendons collectivement nos intérêts auprès de la grande distribution et des collectivités. » © Michel Caumes

À Riedisheim/68, le projet était dans les cartons depuis cinq ans, mais il a d’abord fallu redynamiser notre association locale avant d’aller plus loin. Les associations voisines se sont intéressées à notre action. Le moment venu, nous avons pu créer ensemble notre fédération avec l’aide de la CCI qui nous a fourni la documentation et les informations nécessaires. Elle nous a apporté de précieux conseils car elle dispose des retours d’expériences d’autres fédérations du même type qu’elle chapeaute également », résume Marc Vervaeke de l’association CAP Riedisheim qui préside aujourd’hui la nouvelle fédération baptisée « Le Sourire de nos villages ».

« La raison d’être de notre fédération est de s’allier pour grandir ensemble, ajoute-t-il, pour défendre collectivement nos intérêts auprès de la grande distribution et des collectivités. Avec 300 professionnels adhérents, l’impact est bien sûr plus important, nous sommes mieux entendus. »

Élargir « Le Sourire de nos villages » à un territoire plus vaste

« L’intérêt d’une telle fédération est de créer un réseau d’échanges regroupant trois types de professionnels : les commerçants, les artisans, mais aussi les professions libérales qui ont besoin de contacts sur le terrain, précise Alexandre Jungto, associé d’un cabinet d’expertise-comptable à Riedisheim et président délégué de la fédération. Et nous comptons bien élargir le territoire de la fédération dans un espace qui va pour nous de Morschwiller-le-Bas à Habsheim. »

La fédération se propose notamment d’accompagner l’installation de nouveaux professionnels, de constituer un réseau d’informations internes (par exemple sur les problèmes d’accessibilité ou sur les réglementations locales), de promouvoir les échanges entre membres, mais aussi d’organiser deux actions communes par an en direction du grand public.

Chaque association membre reste totalement autonome, finance au prorata de son importance la fédération où elle est représentée tant au comité qu’au bureau restreint. « Le Sourire de nos villages » est très active sur les réseaux sociaux, où elle met notamment en lumière trois professionnels par mois, et sur son site web en cours de construction.

D.M.

Le Sourire de nos villages 5 rue de Zimmersheim à Mulhouse 03 89 44 85 44 sourire.villages@gmail.com Le Sourire de nos Villages