Génération Y, un management à réinventer

Les 20-30 ans se caractérisent par une mentalité et des attentes différentes de leurs aînés. Ils peinent à travailler ensemble, un problème particulièrement critique dans l’hôtellerie-restauration, en manque de main-d’œuvre.

A l'occasion de plus d'un an de présence sur le web, l'équipe du Point Eco Alsace a souhaité remettre en avant des rencontres et reportages qui nous ont marqués en 2014. Aujourd'hui, Léa Davy se souvient de Catherine Gasser : « En tant que pure représentante de la Génération Y, il était impossible que Catherine Gasser ne me plaise pas. Elle a un regard très franc, honnête et concret sur la question, qui fait souvent l’objet de préjugés. Je me souviendrais toujours d’une de ses phrases que je n’ai pas pu placer dans l’article : « Le management, ce n’est pas taper avec sa louche sur la tête de l’apprenti en lui disant que c’est nul ! »

 

Guerre froide en cuisine. Les jeunes jugent leurs chefs autoritaires et peu flexibles. Les chefs considèrent les jeunes comme arrogants et indisciplinés. Bien sûr, on n’en est pas là. N’empêche qu’il existe un réel problème de compréhension entre générations. « Les 20-30 ans n’hésitent pas à dire ce qu’ils pensent, à évoquer leurs problèmes en entreprise. Chose que leurs aînés ne faisaient pas et voient comme un manque de respect. D’un autre côté, les jeunes vivent mal un système hiérarchique pyramidal sans dialogue, explications et responsabilités, » résume Catherine Gasser.

Cette spécialiste des ressources humaines et du management dans l’hôtellerie-­restauration maîtrise le sujet : elle a créé et développé la franchise Tiger Wok, entre 2001 et 2006. Huit restaurants en France, 280 salariés, une moyenne d’âge de 26 ans et peu de problèmes avec ses équipes. Sa recette, elle la confie et y forme les professionnels d’autant plus volontiers qu’elle se compose d’ingrédients simples, peu coûteux mais demande « un véritable changement de mentalités. » « Beaucoup d’employeurs ne compensent pas les heures supplémentaires non payées et la difficulté de l’activité. Ce retour attendu par les jeunes peut passer par un pot après un bon service, une sortie d’équipe au paintball ou le cadeau d’une entrée dans un spa. Les challenges, récompensant d’une bouteille celui ou celle qui vendra le plus d’apéritifs par exemple, fonctionnent aussi très bien. »

© Jean-François Badias

Le management et la cohésion d’équipe avec la génération Y

Le lundi 15 septembre à 15h à la CCI de Strasbourg et du Bas-RhinAnimé par Catherine Gasser

Nadia Weiss • 03 88 75 25 66 • tourisme@strasbourg.cci.fr

 

Un besoin de management plus participatif

De petits gestes à combiner avec un management plus participatif : réunions d’équipe, explication de la stratégie de l’établissement et des tâches de chacun, entretiens individuels, participation à l’élaboration des menus pour les repas du personnel… Cela n’empêche pas d’être strict sur les règles d’hygiène, le comportement envers les clients ou les éventuels retards. Même si cela requiert parfois « d’éduquer » les nouveaux arrivants, qui connaissent peu ou mal les règles de l’entreprise.

Contrairement aux idées reçues, ils réclament une certaine hiérarchie mais « attendent un directeur avec des qualités managériales, sachant régler les problèmes, » précise Catherine Gasser. Son expérience internationale – en Grèce, aux États-Unis puis à Londres pour la création d’un restaurant de tartes flambées – se remarque aussi dans ses conseils de recrutement. Catherine Gasser suggère aux hôteliers restaurateurs de se tourner davantage vers les réseaux sociaux, en privilégiant un vocabulaire jeune et dynamique.

INFOS +

« Il faut leur donner envie, se vendre, les draguer, illustre Catherine Gasser. Et ça, la communication, les hôteliers restaurateurs ne savent pas trop faire. Ils ont pourtant beaucoup à y gagner, de manière plus générale. » Pour les petites choses du quotidien, l'ancienne gérante du Tiger Wok remarque aussi des différences de mentalités : « les plus jeunes vivent dans l'immédiateté. Ils préfèrent des discussions concrètes, précises et concises. Tourner autour du pot est inutile, autant aller droit au but, tout le monde gagnera du temps. »

L.D.   

Catherine Gasser Management • 11 rue du Rhône à Plobsheim • 06 85 43 67 51 • cgmanagement@orange.fr