Management de l’innovation : Les entreprises en mode startup

Comment faire émerger une nouvelle idée ? Comment tester un nouveau concept ? Et comment en faire un succès économique ? La solution : l’intelligence collective. Plateforme collaborative, formation aux techniques de créativité, atelier de « design thinking », « hacking camp », FabLab... La CCI Alsace Eurométropole encourage les nouveaux modes de travail et l’innovation participative sous toutes ses formes. Un état d’esprit startup pour bousculer les organisations, créer de la valeur et faire progresser l’entreprise. Dossier réalisé par Éric Pilarczyk

Si l’ambition d’innover est affirmée et partagée, la capacité et la méthode font souvent défaut. « Or, il ne s’agit pas seulement d’innover mais surtout d’innover efficacement, insiste Vincent Longy, conseiller à la CCI Alsace Eurométropole. Le management de l’innovation est alors une question centrale. Les entreprises doivent pouvoir s’appuyer sur des profils experts et des outils pour concrétiser une démarche, maîtriser les techniques de la pensée design (design thinking) mais aussi plus simplement travailler en équipe, comprendre plus que savoir, apprendre à apprendre. Les entreprises ont besoin de se confronter à des pratiques, « d’essayer » l’innovation, d’en faire leur propre expérience. Le management de l’innovation et de la créativité est un art avec ses méthodes. C’est pourquoi nous proposons un nouveau service - CCI MAP Capacité d’innovation - pour accompagner les TPE-PME dans la structuration de leur process d’innovation. Nous partons du principe que tous les salariés sont des innovateurs en puissance dont le potentiel créatif attend d’être révélé. L’objectif de ce service est de doper cette capacité d’innovation en abordant plusieurs questions : comment accéder à de nouveaux marchés, comment créer ou améliorer des produits ou des services, comment faire évoluer l’organisation ? C’est du véritable coaching qui a aussi pour but de décloisonner les métiers et d’aligner l’entreprise sur les meilleures pratiques. »

© 128 dB

Faire des propositions « hors cadre »

Le service se décompose en trois étapes clés. D’abord, un diagnostic en entreprise pour identifier la stratégie, les projets, les équipes et évaluer la capacité à innover. Suit la définition d’un plan d’action et une phase de suivi et d’accompagnement du plan de progrès. La mission se termine par une évaluation des actions mises en œuvre et des progrès réalisés. « Nous proposons un accompagnement personnalisé dans la durée, reprend Vincent Longy, en nous appuyant sur les référentiels normatifs AFNOR en management de l’innovation. » Cette émergence d’idées nouvelles est également au cœur du programme « Accompagnement créativité » développé par la CCI Alsace Eurométropole. « Le principe est simple, rappelle Aurélie Roche, en charge de cette offre de service à la CCI. Nous organisons une séance de créativité en interne sur l’une des problématiques de l’entreprise, sous un format court d’une demi-journée. Nous animons une séance de quatre heures limitée à huit personnes maximum. L’idéal pour l’entreprise est de mixer différents services et de réunir des personnes motivées par l’exercice. À la fin de la séance de créativité, deux ou trois idées sont sélectionnées puis développées avec le groupe. L’objectif pour l’entreprise est de faire des propositions « hors cadre », afin de gagner en agilité et en performance. La réflexion collective permet aussi aux équipes d’expérimenter de nouvelles méthodes, de faire évoluer leurs modes de travail, de développer l’esprit d’entreprise et de coopération en interne. »

Ambiance startup pour le workcafé au siège Steelcase de Schiltigheim. Un espace innovant conçu       pour favoriser le travail collaboratif, la créativité et l’innovation. © DR

Le client au cœur du projet d’innovation

Aux côtés de la CCI Alsace Eurométropole, des structures ont vocation à stimuler la mutation des entreprises par des processus créatifs. ACCRO (Actions pour un développement CRéatif des Organisations) est l’un des acteurs de l’innovation collaborative. « Nous imaginons avec les entreprises les nouvelles formes d’organisation que peuvent prendre leur structure, explique Aude Plassard, directrice opérationnelle d’ACCRO. Les ateliers de co-création comme les Créativ’café ou l’École d’automne sont autant d’initiatives permettant l’exploration sur la base de cas concrets de ces nouvelles méthodes qui privilégient des croisements plus forts entre acteurs et salariés sur un projet donné. » De fait, ce coworking ne se limite pas à la sphère interne de l’entreprise. Il est aussi conduit selon la méthode du « design thinking ». Une approche itérative qui entend coconstruire des solutions avec ses utilisateurs au moyen d’une succession d’étapes d’observation, de brainstorming, d’expérimentation, de prototypage et de test. « Ces nouvelles méthodes ne sont pas uniquement réservées aux grandes entreprises. Elles concernent aussi bien l’innovation produit/process que l’innovation de service. Enfin, elles ne relèvent pas que du secteur B2C : pour être réellement innovant, un intermédiaire en B2B doit aussi intégrer le client final dans sa réflexion, souligne Vincent Longy. Nous réfléchissons d’ailleurs à une nouvelle offre de services associant nos équipes, des experts, des cabinets de conseil, des marketeurs, des designers. » Les cellules d’innovation, encouragées par la CCI Alsace Eurométropole, n’ont pas fini de réfléchir et surtout d’agir.

Direction Industrie Vincent Longy • 03 88 76 42 06 • v.longy@alsace.cci.fr