Trajectoires

Link Group : Local et global

Issu de l’agence d’emploi temporaire Gezim fondée en 1971 à Sélestat/67 pour fournir des travailleurs alsaciens à l’industrie d’outre-Rhin, Link Group offre aujourd’hui un éventail complet de services en ressources humaines : intérim, diffusion d’offres d’emploi, recrutement classique ou par approche directe, portage salarial, formation sur mesure.

Reprise par Pascal Wespiser, ex-directeur général de Triumph, en 2009, au cœur de la crise des subprimes, l’entreprise s’est rapidement développée à la fois par croissance interne, mais aussi par le rachat de petites structures en perte de vitesse. Link Group, qui emploie 80 salariés, est présent à travers ses six structures et 20 implantations dans le Rhin Supérieur, à Metz et à Luxembourg.

« Un recrutement c'est une expérience sensorielle. » © Benoît Linder

« La crise nous a rudement touchés, mais nous a donné l’opportunité de tout changer. Spécialistes de l’emploi industriel, nous avons évolué vers les métiers de services et nous en avons profité pour recruter des talents disponibles sur le marché. Notre atout majeur, c’est notre parfaite connaissance du bassin d’emploi, de ses spécificités techniques et culturelles et notre proximité avec nos clients, qu’il s’agisse de PME, d’entreprises nationales ou de filiales de groupes étrangers », explique Pascal Wespiser.

Garder la dimension humaine du métier

Très rapidement, le groupe a compris que le numérique était incontournable pour rester compétitif : numérisation des contrats, CVthèques, job boards… Aujourd’hui, il mise sur les réseaux sociaux pour recruter. « Nous avons 16 000 fans sur Facebook, nous communiquons via Twitter et même sur l’application de partage de photos Snapchat ! Un passage obligé puisque l’âge moyen de nos intérimaires est de 26 ans.

Nous avons même conçu un serious game pour les sensibiliser à la sécurité », souligne fièrement Pascal Wespiser. Le dirigeant est convaincu que le numérique doit rester un outil et qu’il est important de garder la dimension humaine du métier. « Pour cela il faut rencontrer les gens, poursuit-il. C’est pour cela que les job datings connaissent un grand succès, car un recrutement c’est une expérience sensorielle. Nous évaluons les compétences des candidats, mais aussi leur « savoir-être ». Ceux qui ont tenté des entretiens via Skype ont connu d’amères déceptions ! »

Développement en Allemagne

Fortement imprégnée de culture rhénane, l’entreprise envisage de renforcer sa présence dans le Rhin Supérieur en ouvrant des agences à Bâle et dans le Pays de Bade. Link Group ne réalise que 17 % de son chiffre d’affaires outre-Rhin. Pour Pascal Wespiser, « compte-tenu des gros besoins en main-d’œuvre des entreprises allemandes, il y a un potentiel de croissance important et nous avons les compétences pour les satisfaire. Le bassin rhénan j’y crois ! », conclut-il. P.H.

Link Group
16a place du marché aux choux à Sélestat
03 88 92 05 80 • selestat@gezim.frwww.link-group.fr