Trajectoires

Emanuel Lang : Une start-up des matières textiles naturelles

Après une quasi-disparition il y a quatre ans, Emanuel Lang à Hirsingue/68 est reparti de l’avant avec l’ambition de relancer le tissage de fibres naturelles de proximité : lin et surtout chanvre et ortie.

«C’est possible», affirme le directeur de site de l’entreprise de tissage Emanuel Lang. Et, à l’appui de ses dires, Christian Didier montre un jean confectionné avec un tissu d’ortie. C’est un prototype, mais Emanuel Lang «a l’ambition de refaire des fils de chanvre et d’ortie avec des fibres issues de l’agriculture locale, de les tisser, de confectionner les tissus et de distribuer ces nouveaux produits en direct».

La très ancienne entreprise textile née au milieu du XIXème siècle s’est muée en une véritable start-up qui veut reconstruire en France une filière industrielle travaillant des matières textiles naturelles, affranchie du coton qui représente «5% des surfaces agricoles dans le monde mais aussi 20% des pesticides utilisés».

© Michel Caumes

«De la plante au consommateur»

Dans ce travail de pionnier, la petite PME (qui emploie 19 salariés, pour 2millions d’€ de chiffre d’affaires dans la production de tissus haut de gamme) n’est pas seule. Elle peut d’abord compter sur les entreprises textiles haut-rhinoises du groupe créé par son président Pierre Schmitt: Velcorex, Philea, Tissage des Chaumes.

Elle travaille par ailleurs en partenariat avec le leader mondial des machines textiles pour fibres longues, Nicolas Schlumberger à Guebwiller, et avec la filature suisse Flasa équipée de machines Schlumberger, ainsi qu’avec les laboratoires des écoles d’ingénieurs mulhousiennes (chimie et textile). Elle participe au projet BioEquiTex de valorisation des fibres naturelles alsaciennes candidat au Programme d’investissements d’avenir (PIA).

Concernant la matière première, elle mène des recherches avec le laboratoire de la SADEF à Aspach-le-Bas pour relancer la culture du chanvre et de l’ortie. «De la plante au consommateur»: voilà la philosophie de Pierre Schmitt et Christian Didier en matière de filière textile. Une filière qui - à l’image des circuits courts en agriculture - joue les cartes de la proximité, du respect de l’environnement et de l’éthique.

Le chantier n’en est qu’au stade expérimental mais ses initiateurs font preuve d’une conviction qui peut déplacer des montagnes. Les productions des entreprises du groupe de Pierre Schmitt sont visibles au magasin Matières Françaises, 1 place de l’École à Colmar.

D.M.

Emanuel Lang
15 rue Paul Lang à Hirsingue
03 89 07 52 07 • www.emanuel-lang.fr
Emanuel Lang since 1856