Changement climatique : Le projet Clim’ability pour être proactif

SOUTENIR LES ENTREPRISES DU RHIN SUPÉRIEUR DANS LEUR ADAPTATION FACE AUX EFFETS DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES À VENIR: L’OBJECTIF DU PROJET CLIM’ABILITY (UNE COMPOSANTE DU PROGRAMME INTERREG V).

© Fotolia

Le changement de la température moyenne du globe en surface pour la fin du XXIesiècle dépassera probablement les 2° par rapport aux années 1850-1900, mettent en garde les rapports successifs du GIEC. Des projections confirmées par Météo-France. Alors que l’on se trouve à mi-parcours de la stratégie d’Europe 2020 et des objectifs liés au changement climatique et aux énergies durables, la zone du Rhin Supérieur sera l’objet d’une recherche approfondie portée par Clim’Ability* dans le cadre du programme Interreg V pour aider les entreprises à anticiper leurs risques et vulnérabilités propres.

Réflexions et pistes

Florence Rudolf, professeur des universités à l’INSA de Strasbourg, s’intéresse aux questions climatiques depuis 2003. Sollicitée par une association de quartier, elle participe alors à la sensibilisation des habitants à la pollution dûe aux gaz à effet de serre. Quelques années plus tard, la sociologue travaille sur le projet ANR-SECIF qui vise à identifier et à structurer l’offre de services aux entreprises. Il s'agit d'alimenter la réflexion nationale en identifiant les problèmes et défis auxquels sont confrontées les entreprises en matière de changement climatique, afin de leur proposer des services appropriés. Dans le cadre de la recherche action Clim’Ability, le travail mené en concertation avec la CCI devrait déboucher sur une caractérisation précise de l’Alsace et du Rhin Supérieur du point de vue des risques climatiques. Et Florence Rudolf d’ajouter: «Les conséquences des changements climatiques ont des impacts différents en fonction des spécificités climatiques et économiques d’une région. Nous allons croiser les différents aspects – ressources, niveaux de qualification, démographie, etc. – et définir des pistes pour atténuer les formes de vulnérabilités méconnues, voire identifier des effets d’interdépendance et de nouvelles niches pouvant contribuer à un développement durable du territoire». Pour sa part, la CCI se chargera plus particulièrement de sensibiliser les entreprises aux enjeux du projet Clim’Ability. «Nous leur fournirons des outils d’aide à la décision et proposerons des pré diagnostics personnalisés, qui leur permettront de s’adapter et de devenir proactives. Et peut-être saisir l’opportunité de développer des activités répondant à de nouveaux besoins», souligne Danielle Schmitt. Florence Rudolf complète: «Il sera important de trouver des entreprises diversifiées et de mener des entretiens avec différents responsables de fonctions pour comprendre les ressources et les vulnérabilités spécifiques à chaque cas».

Des enjeux pour les entreprises

À terme, un réseau d’experts (responsables HSE ou autres) pourra être constitué au sein des entreprises, en intégrant des sociétés de conseils, afin de favoriser les échanges et le partage de méthodologies. Caroline Grégoire, directrice adjointe de Météo-France Nord-Est, insiste sur la co-construction du projet Clim’Ability. «En apportant aux entreprises les données d’hier, d’aujourd’hui et de demain, qui seront modélisées, Météo-France est capable de construire le contexte climatique dans lequel les entreprises vont être amenées à évoluer, d’ici 10, 20, 30 ans ou plus, selon les besoins exprimés», ajoute-t-elle en indiquant que plusieurs indicateurs synthétiques seront accessibles via un portail unique de diffusion des données élaborées au cours de cette recherche. Le montant total du projet Clim’Ability, d’une durée de trois ans, s’élève à 2,5 millions d'€. Quels que soient la taille et le secteur d’activité de votre entreprise, vous pouvez participer à la construction de ces outils et ainsi bénéficier en avant-première des conseils experts. Françoise herrmann* Le projet Clim’Ability regroupe différents acteurs comme les universités (UHA, universités de Fribourg-en-Brisgau, Coblence-Landau, Bâle, Lausanne, Kaiserslautern), Trion, Météo-France, Deutscher Wetterdienst, le canton de Bâle Ville, la Confédération suisse, le Kompetenzzentrum für Klimawandelfolgen de Rhénanie-Palatinat, les CCI d’Alsace. Ce projet est porté par l’INSA.

Explorez l’univers de Météo-France, visitez www.meteofrance.fr/climat-passe-et-futur/climathd

Danièle Schmitt • 03 88 76 45 06 • d.schmitt@alsace.cci.fr