Offensive Sciences : Un dispositif unique en europe

7,6 millions d’€ POUR Sept projets transfrontaliers innovants

L’INSA et l’Université de Strasbourg font partie des centres de recherche lauréats d’« Offensive Sciences ». © DR

Offensive Sciences est un dispositif mis en place par la Région Métropolitaine Trinationale du Rhin Supérieur (cf. page 7) destiné à financer des projets de recherche contribuant à la compétitivité de la région trinationale. L’objectif est de renforcer la mise en réseaux des acteurs de la recherche et des PME, afin de favoriser les transferts de technol ogies. Sur les 22 projets déposés, sept ont été sélectionnés dans le cadre d’une évaluation scientifique par des experts externes : ils concernent 30 laboratoires de recherche et 30 entreprises du Rhin Supérieur pour un montant de 7,6 millions d’€. Le financement est assuré pour moitié par le Fonds européen de développement régional (FEDER), et par le programme européen Interreg Rhin Supérieur, la région Grand Est et les ministères de recherche des Länder du Bade-Wurtemberg et de Rhénanie-Palatinat. Les sept projets retenus ont en commun une application concrète des connaissances scientifiques et la très forte valeur ajoutée de la coopération dans le domaine de la recherche :

SPIRITS : le projet vise à développer par impression 3D un dispositif robotisé pour la radiologie interventionnelle et pour la chirurgie guidée par l’image (INSA Strasbourg, Hochschule Furtwangen, Faculté de médecine de Mannheim, Ecole polytechnique fédérale de Lausanne et Fachhochschule Nordwestschweiz).

PHOTOPUR : une écotechnologie pour purifier les eaux de nettoyage des machines agricoles contaminées par l’utilisation de produits phytopharmaceutiques ainsi que les eaux de surface. L’activité ciblée est la viticulture, activité majeure dans le Rhin Supérieur (Université de Coblence Lindau, CNRS, Hochschule Offenburg, Dienstleistungszentrum Rhénanie-Palatinat).

EBIPREP : valorisation énergétique des copeaux de bois ainsi que des résidus de pressage dans les unités de biogaz (Hochschule Offenburg et Karlsruhe, Universités de Strasbourg et de Haute-Alsace).

HALFBACK : logiciel qui permet d’augmenter la disponibilité par la délocalisation intelligente et des prédictions de maintenance dans des usines transfrontalières (Hochschule Furtwangen, INSA, Université de Strasbourg).• HNBI : outil numérique de prédiction des lésions tête/cou sous charge extrême destiné aux systèmes de protection tels que véhicules automobiles, casques de vélo, moto ou d’équitation (Hochschule Furtwangen, Universités de Strasbourg et de Fribourg, Institut Franco-Allemand de Recherche Saint-Louis).

ELCOD : drone à bas coût avec un rayon d’action de plusieurs milliers de kilomètres en toutes conditions météo. Application : surveillance de la pollution atmosphérique et du climat (Hochschule Offenburg, INSA, CNRS).

PROOF : membranes d’étanchéité pour toitures de bâtiments industriels ou commerciaux intégrant des panneaux solaires organiques produisant l’électricité pour l’éclairage des espaces intérieurs (Universités de Strasbourg et de Fribourg, CNRS).

P.H.

Région Métropolitaine Rhin Supérieur Bureau de coordination Pilier Sciences Daniel Schaefer • Rehfusplatz 11 à Kehl +49 7851 740 735 • daniel.schaefer@rmtmo.eu www.science.rmtmo.eu

Programme INTERREG Rhin Supérieur, Région Grand Est •1 place Adrien Zeller à Strasbourg www.interreg-rhin-sup.eu