Upper Rhine Valley : trois pays, une destination

C’est sous ce dénominateur commun que des acteurs du tourisme de la Région métropolitaine trinationale du Rhin Supérieur se présentent au-delà du continent européen.

Le Japon et la Chine représentent 28,4 % des nuitées des touristes non-européens. © Dorothée Parent

Le territoire transfrontalier du Rhin supérieur composé de l’Alsace, du Nord-Ouest de la Suisse, du Pays de Bade et du Sud Palatinat a, depuis 2009, développé une démarche touristique commune, originale et ambitieuse, baptisée Upper Rhine Valley. L’objectif : renforcer l’attractivité touristique de cette région nichée entre la Forêt-Noire, les Vosges, la forêt du Palatinat et le Jura, auprès des Nord-Américains, des Asiatiques et des Brésiliens. Cette stratégie paye déjà.

« La notoriété de notre destination et le nombre de nuitées ont considérablement augmenté, passant de 17,9 millions en 2008 à 20,3 millions six ans plus tard. C’est presque autant qu’en Toscane ! », se réjouit Dr Bernd Dallmann, directeur du Freiburg Wirtschaft Touristik und Messe (FWTM) chargé de porter le projet. Et de poursuivre : « La possibilité de pouvoir visiter trois pays européens en un clin d’œil, avec des trajets courts est un atout essentiel en Asie et en Amérique. »

Une exceptionnelle diversité touristique

Pour faire connaître leur destination, les représentants de l’Upper Rhine Valley font la promotion de la région du Rhin Supérieur à l’occasion de foires, d’ateliers, d’expositions itinérantes et de voyages de presse. En 2015, a aussi été lancé le programme Europe in a heartbeat (battement de cœur), une formation web adressée aux voyagistes et agents de voyages internationaux afin qu’ils deviennent les ambassadeurs de l’Upper Rhine Valley. 11 thématiques ont été identifiées, chaque nation ayant ses préférences.

« Les Asiatiques sont fascinés par notre nature, notre air pur et notre culture, notamment les châteaux forts. Ils sont également très intéressés par nos sustainable visits, des programmes de voyages de plusieurs jours autour de sept sujets liés au développement durable : la mobilité, l’architecture et l’urbanisme, l’énergie, la gestion des déchets, de l’eau, l’environnement et l’agriculture écologique.

Les Américains sont davantage attirés par les spécificités culinaires de nos trois pays, dégustables grâce à des petites distances via notre réseau autoroutier », explique Bernd Dallmann. Terre d’histoire, d’art et de culture, aux traditions locales bien ancrées, dotée d’un riche patrimoine naturel, paysager et architectural, la région du Rhin Supérieur est une véritable boîte aux trésors que l’Upper Rhine Valley compte bien continuer à valoriser et promouvoir auprès des clientèles touristiques et d’affaires du monde entier. Anne herriot

www.upperrhinevalley.com/fr
www.alsace.com