Ineva grandit à Strasbourg

La jeune société d'ingénierie, créée par des anciens de Delphi, s'installe dans ses propres locaux à Illkirch. Ses objectifs 2015 : consolider son activité et investir de nouveaux secteurs.

L'équipe d'ingénieurs fondateurs d'Ineva, lors de l'inauguration de leurs locaux. Doc remis

« Rebondir et construire c'est possible, mais il aura fallu une équipe soudée et motivée, » a rappelé Jean-Philippe Hochwelker, président d'Ineva, lors de l'inauguration de ses nouveaux locaux à Illkirch-Graffenstaden. Une référence à l'histoire de cette société d'ingénierie, née début 2014 suite à la délocalisation en Pologne de l'équipementier automobile Delphi. Un an plus tard, les 12 ingénieurs qui ont investi à parts égales une partie de leurs indemnités de départ dans la création d'Ineva comptent déjà de belles références comme Socomec, Sogefi ou Hager. Ils sont spécialisés dans la validation industrielle de produits. Autrement dit, ils créent ou aident leurs clients à concevoir des produits en vérifiant à chaque stade de leur développement leur résistance, leur bon fonctionnement ou leurs performances. Un petit exemple ? Les contrôleurs de fin de ligne de production, des moteurs de volets roulants ou les écrans tactiles intégrés dans les voitures.

Ineva, auparavant incubée par Semia, possède désormais tout l'espace nécessaire pour créer, tester et monter ses produits : une cellule logiciels, un atelier de prototypage, une salle noire pour contrôler la couleur, la luminosité ou le contraste des écrans tactiles. L'entreprise vérifie également sur place la résistance à la chaleur, aux perturbations électromagnétiques, à l'usure et à la dégradation dans le temps. « Ici, nous avons vérifié pendant 3 semaines la résistance d'une pièce servant à soulever les panneaux solaires pour les installer sur les toits. Elle a été sollicitée selon 3 axes différents, pour mesurer les éventuelles déformations, » explique l'un des ingénieurs.

De nouveaux débouchés dans la robotique médicale

Pour 2015, Ineva (pour Intelligence En Validation) désire avant tout consolider son activité. Elle reste encore tournée à 30/40% vers le secteur automobile. Son directeur, Christophe Knecht, espère développer de nouveaux débouchés : « Le secteur de la  robotique médicale et de la domotique semblent très prometteurs. En grandissant, les start-up vont passer d'une production d'une centaine de pièces à 10 000 ou 20 000 exemplaires. En cela, nous pouvons les aider car nous appliquons les mêmes process que dans l'industrie automobile. » La start-up songe également à embaucher cette année. Une belle revanche pour ces anciens de Delphi : au moment de la délocalisation, leur ancienne entreprise leur a demandé de choisir entre partir en Pologne ou être licenciés. Vous connaissez la suite de l'histoire...

L.D.      

Ineva • 14 rue du Girlenhirsch à Illkirch-Graffenstaden • 03 67 07 95 40