Le coin du gastronome

Le Relais des Saveurs : Des rencontres savoureuses

Les plats traditionnels et « revisités » de cet établissement de 65 couverts, découlent de l’histoire de Stéphane et Sandra Friedmann.

Depuis leur enseigne de fer forgé, accrochée à ce restaurant de Marlenheim, le cocher et son attelage veillent sur une histoire de famille faite de rencontres. Entre Sandra – dont la grand-mère tenait une épicerie dans cette belle bâtisse rouge avant que sa mère la transforme en une brasserie et salle de bal après la guerre – et Stéphane, qui officiait au restaurant du golf du Kempferhof depuis 2007. Déjà réunis dans la vie privée, ils lient leurs métiers en rachetant l’établissement familial en juin 2014. Le couple le rebaptise « Le Relais des Saveurs » pour mieux coller à une cuisine « bistronomique » et rénove l’ensemble dans des tons blancs, « plus jeune et aéré », résume Stéphane Friedmann. « Dynamique, comme nous, intervient sa femme en arrangeant les vases de (vraies) tulipes sur les tables. « Je tiens à avoir une belle déco. Soit je mets des vraies fleurs, soit rien du tout. Mais surtout pas de plastique. »

Des plats concentrés en expériences

Sur leur carte, destinée aux touristes et aux locaux, figurent des spécialités alsaciennes « revisitées » comme des créations plus originales. Certaines témoignent des expériences passées ou des préférences du chef, indiquées par de petites pastilles en forme de cœur. Le meilleur exemple : la lotte aux agrumes et son risotto aux champignons. Stéphane Friedmann y applique la recette du risotto du chef vénitien Renato Piccolotto, sa formation consacrée aux champignons auprès de Jacques Marcon et son stage sur la cuisine des poissons chez le Meilleur Ouvrier de France Didier Aniès.

Son passage à la Poêle d’Or, l’établissement de ses parents, se retrouve dans les rognons de veau. Quant à la salade de fruits à la citronnelle, gingembre et sorbet au litchi, il s’agit d’un souvenir de sa rencontre avec Laurent Peugeot, chef du restaurant étoilé Le Charlemagne (21) sur le thème « Fusion d’Asie. » « C’est important de s’ouvrir à d’autres horizons, d’apprendre du travail d’autres chefs. La cuisine reste un partage avant tout, pour faire plaisir à ses clients, » affirme Stéphane Friedmann, dont l’établissement compte trois salariés.

Cochonnailles ou soirée Asie

Les soirées à thème participent à cet esprit de rencontre. Cochonnailles pour les classiques, « À la découverte de l’Asie » pour les exotiques. Même leurs filles, Séléna 11 ans et Camélia, 5 ans, s’y mettent. Stéphane Friedmann raconte cette anecdote, tout sourire : « La dernière parle du restaurant à ses amies en disant « Viens, c’est bon ce que fait mon papa. »

LD.       

© Jean-François Badias

Le Relais des Saveurs • 1 place du Kaufhaus à Marlenheim • 03 88 87 50 05 • www.relais.fr

© Jean-François Badias