Jean-Luc HEIMBURGER : Contournement Ouest de Strasbourg, une excellente nouvelle pour l’économie alsacienne

L’avis du CODERST du 28 août dernier en faveur du démarrage du Contournement Ouest de Strasbourg et la publication des arrêtés préfectoraux autorisant l’engagement des travaux constituent une excellente nouvelle pour l’économie alsacienne » a souligné le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie Alsace Eurométropole dans un communiqué de presse DATé du 3 septembre.

Un enjeu quotidien pour des dizaines de milliers de conducteurs

Fervent défenseur du Contournement Ouest de Strasbourg (COS), Jean-Luc HEIMBURGER rappelle l’importance de ce projet pour les entreprises : « le monde économique, dans sa grande majorité, est soulagé et satisfait que ce projet, attendu depuis plusieurs décennies, puisse entrer rapidement dans une phase opérationnelle. Je me félicite tout particulièrement de la détermination du Gouvernement, relayée par la Préfecture, pour faire aboutir un projet répondant aux attentes du plus grand nombre, respectueux du droit et conforme à l’intérêt général. Le Contournement Ouest de Strasbourg est une infrastructure indispensable pour contribuer à améliorer l’accessibilité de Strasbourg et de ses abords et, plus largement, pour fluidifier les échanges sur le territoire alsacien. Il s’agit d’un enjeu quotidien pour les dizaines de milliers de conducteurs (livreurs, logisticiens, taxis, ambulanciers, salariés se rendant à leur travail ou en déplacement professionnel…) affectés par des difficultés de circulation et des embouteillages quasi permanents sur l’A35, en particulier à l’approche de Strasbourg »

l’une des réponses aux problèmes de mobilité

Le Président de la CCI conclut en rappelant que la réalisation du COS est un premier pas important qui devra être suivi de mesures complémentaires : « j’ai dit et je continue de rappeler que le COS est l’une des réponses aux problèmes de mobilité qui touchent notre territoire. Sa réalisation est une nécessité mais n’est pas, à elle seule, suffisante : la requalification de l’A35, la mise en place d’une écotaxe, la poursuite du développement des transports collectifs, le covoiturage, le télétravail… figurent parmi les pistes de réflexion et de travail sur lesquelles doivent désormais avancer l’Etat, les collectivités locales et les représentants de l’économie. La CCI assumera pleinement ses responsabilités pour faire entendre la voix des forces vives de l’économie et contribuer à des solutions bénéfiques à notre territoire et à ses habitants.»