Tripperty  : La nounou de vos objets prohibés en cabine

Quel est le point commun entre un grand cru de Bordeaux, une épée en bois ou un embrayage de voiture ? Ils font partie des 1 200 objets interdits à bord d’un avion et confisqués, puis détruits au départ de l’Aéroport de Strasbourg en 2018. Le Groupe La Poste a développé Tripperty, une solution permettant aux voyageurs de récupérer leur bien prohibé au service consigne de l’aéroport pour 10 € ou de le faire expédier par courrier (20 € en France, 27 € en Europe, 40 € à l’international). L’usager dispose d’un délai de 21 jours pour commander le retrait de son objet via l’application > D.K.
box.tripperty.com

Je participe