pub

Euroairport : Un peu de trafic malgré tout !

BÂLE-MULHOUSE

Dans la situation de crise sanitaire Covid-19, l’EuroAirport joue un rôle essentiel :
la plateforme aéroportuaire permet aux avions transportant des produits vitaux
d’atterrir et de décoller.

Les vols cargo Qatar Airways opèrent pendant la crise à l'EuroAirport. © Adobe StockLes possibilités de voyages aériens sont fortement réduites dans le monde entier. Le trafic passagers est quasiment nul. Même si certains aéroports restent ouverts, il n’y a presque plus de vols. Alors que l’EuroAirport gère, en temps normal, une centaine de mouvements quotidiens, il ne reçoit actuellement qu’un ou deux vols de passagers chaque jour. Dans ce contexte exceptionnel, les avions cargo apportent un peu de « normalité ». En cette période de pandémie, le transport international de marchandises continue. Et ce pour une bonne raison : le fret aérien livre des produits souvent vitaux comme les masques et vêtements de protection pour le personnel hospitalier de la région des trois frontières. En outre, des pays lointains ont besoin de produits pharmaceutiques fabriqués dans la région bâloise. Compte tenu de la crise économique, le transport de biens industriels et commerciaux a une forte tendance à diminuer. Pourtant, l’EuroAirport a vu le nombre d’avions de fret quotidien passer de 10 à 15, en prenant la relève d’autres plateformes de fret qui ne disposent plus de capacité suffisante en raison de la crise. Par exemple les vols cargo de Qatar Airways, qui habituellement se posent à Luxembourg, atterrissent à Bâle-Mulhouse. En temps normal, 70 % du fret aérien est transporté dans les soutes des vols passagers. Mais comme ces machines sont à l’arrêt, les avions exclusivement conçus pour le transport de fret atteignent leurs limites et ne suffisent plus aux besoins. Par conséquent, de plus en plus de compagnies aériennes s’adaptent aux circonstances en utilisant leurs appareils de transport de passagers pour acheminer uniquement du fret. C’est ainsi que des grosporteurs, qui normalement décollent de différents aéroports, assurent en plus des liaisons au départ de l’EuroAirport. Par exemple, le Boeing 777 de la Qatar Airways opère actuellement des vols cargo hebdomadaires entre Bâle et plusieurs destinations en Amérique du Sud. Afin de maintenir la chaîne d’approvisionnement, une partie de ces vols opèrent tôt le matin ou bien tard le soir. Ils permettent de livrer rapidement des produits en particulier ceux d’urgence vitale.

Euroairport
euroairport.com/fr
EuroAirport
@euroairportcom
euroairport_official

Je participe