E-commerce en Allemagne  : La Poste lève les freins

L’internationalisation est un vecteur de développement assuré pour le commerce en ligne. Si des réticences demeurent, souvent liées à la logistique, des solutions spécifiques mises en place par La Poste existent.

Chez VGA International, quelque 4 000 articles sont expédiés chaque mois. © Studio Chlorophylle

Très investie dans le commerce en ligne, l’Allemagne représente un potentiel d’acheteurs important pour les Français: plus de 46% de ses habitants achètent en ligne, dont 23% à des commerçants étrangers. Parmi les produits qui s’exportent généralement bien, ceux du secteur de la mode et des vêtements - avec les livres, ce sont les articles les plus souvent achetés sur internet en Allemagne -, mais aussi les produits de santé, gastronomiques et les objets électroniques. Souvent synonyme de luxe, de qualité et de savoir-faire, le «made in France» est très attractif à l'international. N’en reste pas moins que certaines entreprises françaises hésitent à se lancer, freinées par les questions de communication, de logistique, de traitement et de suivi des commandes, voire de pratique de la langue… «L’idéal est de proposer des descriptifs en allemand, souligne Daniel Schieber, de l’entreprise VGA International (Wittelsheim/68). Cet e-commerçant vend sur les places de marché françaises et étrangères. Il a choisi de faire appel à La Poste pour l’expédition à l’international de produits légers, comme la coutellerie de loisir ou les produits outdoor qui avoisinent les 200 grs. Dénommée Delivengo Profil, cette offre adaptée aux envois inférieurs à 2kg et de faible valeur, propose une tarification au gramme près… Pour Daniel Schieber, «la solution est idéale pour nos envois B to C: les délais de livraison sont performants, de l’ordre de quatre à cinq jours, et les frais d’expédition réalistes, en adéquation avec le montant de la commande. Nous l’avons associée à un suivi des envois».

Des solutions techniques fiables

En vendant en Allemagne, il faut avant tout savoir combiner logistique internationale et spécificités locales. Par exemple, il est primordial de s’adapter à différentes habitudes de paiement. Les trois quarts des acheteurs allemands préfèrent régler par facture ou via des systèmes de micro-paiements. Facilitant les transactions, La Poste a mis en place des solutions techniques qui tiennent compte de ces usages locaux. Ainsi, la solution en ligne SIGMEA permet de faire signer des documents électroniques à ses correspondants. Le processus, automatisé et sécurisé, garantit l’intégrité, la confidentialité et le contrôle d’accès aux données transmises.

Gains en performance

Digitaliser les devis, bons de commande, contrats, etc. contribue à des gains en performance appréciables. Daniel Schieber, pour sa part, est un habitué des solutions Colissimo Expert/International, pour des envois rapides de colis avec remise contre signature. «Ce sont quelque 4 000 articles qui sont expédiés chaque mois, plus volumineux et plus chers. Produits de puériculture, articles sous licence…, près de 300 envois partent chaque mois vers l’Allemagne.» VGA International réalisait 67% de son chiffre d’affaires e-commerce en France, 33% à l’international en 2015, dont 9,04% en Allemagne, un chiffre en hausse au premier semestre 2016. Des perspectives de développement confirmées. Françoise Herrmann

Pour plus d’informations : 3634 • www.laposte.fr/entreprise

Je participe