pub

IA et Big data : L’or de la nouvelle économie

L’intelligence artificielle (IA) n’est plus une idée en l’air et toutes les organisations - publiques et privées - se convertissent. 

« Les entreprises engagées dans ces démarches ont véritablement changé de modèle, assure Maxime Vuillemin, Business Manager de Sikim, une société spécialisée dans la gestion et l’exploitation des données. À l’origine de notre activité, il y a un double constat. Le premier est que dans toutes les entreprises, il existe des tâches récurrentes sans valeur ajoutée. Le second est que celles-ci détiennent beaucoup d’informations mais l’accès à ces données est souvent complexe et chronophage.

1 sur 5
1 entreprise sur 5 en France
est appelée à disparaître
si elle n’enclenche pas la transformation numérique
dans les trois ans.

Source : Secrétariat d’État au numérique

En réponse à ce contexte, nous développons des assistants virtuels intelligents - robots conversationnels - qui utilisent des algorithmes IA. Cela peut être des « chatbots », disponibles par écrit, ou des « callbots/ voicebots » lorsqu’ils sont guidés par la voix. » Dans les entreprises ou les collectivités, les applications sont multiples : répondre 24 h sur 24 aux questions des clients, rendre facilement disponibles les procédures de montage, de dépannage ou de maintenance dans l’industrie, contrôler la maîtrise des connaissances. En collaboration avec Sikim, R-GDS a ainsi développé son « chatbot R-One » qui présente la particularité de s’adresser à trois types d’utilisateurs : clients, prospects, installateurs agréés. « Il répond 24 h sur 24 aux questions qui sont posées et offre un nouveau canal de contact flexible, détaille Maxime Vuillemin. Il est même utilisé en interne, par les collaborateurs de R-GDS, pour accéder plus rapidement à certaines informations. »

09/09/2019Partager