pub

Komax : L’agilité face à la crise

Wittenheim/68

Juste avant le premier confinement, Komax se lançait dans un ambitieux programme de développement à l’export. Après une fermeture de trois mois, le fabricant d’extrudeuses a mis ce programme entre parenthèses et réorienté avec succès sa production pour surmonter ce moment très difficile.

Komax a changé son mix produit, faisant preuve d’une remarquable  agilité pour se renforcer sur le marché de la câblerie et des isolants. © Michel Caumes «Komax est une pépite, au niveau des meilleurs, même si elle ne contrôle que… 0,1 % du marché mondial », s’enthousiasmait Laurent Musitelli avant la crise de la Covid, alors qu’il mettait en œuvre un ambitieux programme de développement à l’export soutenu par CCI International Grand Est et Business France. Un investissement de 700 000 € sur trois ans ciblé vers des marchés prioritaires (USA et Pologne notamment), des embauches pour renforcer ses équipes à Wittenheim et des recrutements d’agents à l’étranger (Allemagne, Italie, Russie, Espagne).


« On ne peut pas tout faire par visioconférence »

Crise sanitaire aidant, Komax a dû revoir sa copie après un arrêt de trois mois. « Nous avons mis le programme de développement à l’export entre parenthèses, explique Laurent Musitelli qui dirige l’entreprise avec son associé Sacha Kottmann. Il faut pouvoir voyager pour démarcher des clients à l’étranger, livrer et installer les machines. On ne peut pas tout faire par visioconférence. » Un programme seulement mis entre parenthèses, insiste-t-il, avec la ferme conviction de le relancer dès que la situation sera revenue à la normale et de renouer avec les objectifs initiaux de doublement, voire de triplement de l’activité et des effectifs qui varient beaucoup en fonction des pics de production (15 à 30 personnes actuellement). L’export se poursuit néanmoins avec d'anciens clients, en Allemagne, en Belgique et même au Mexique et le marché français est porteur.


« Changer le mix produits »

L’entreprise est le dernier fabricant français d’extrudeuses, ces machines qui produisent des profilés et des tubes en plastique. Komax propose des machines standards, mais aussi une gamme de machines plus compactes et moins énergivores baptisées Hélibar, des lignes complètes d’extrusion et des machines spéciales. La PMI travaille avec des sous-traitants pour l’usinage et la tôlerie, réservant à ses ateliers la partie électrique et l’assemblage. Pour compenser ses pertes d’activité dans certains secteurs traditionnels,
« pour sortir de l’automobile et des tubes », Komax a changé son mix produit, faisant preuve d’une remarquable agilité pour se renforcer sur le marché de la câblerie et des isolants qui représente aujourd’hui 60 % du portefeuille contre…
0 % l’an passé. « Nos résultats seront fortement impactés par l’arrêt de production de trois mois et des conditions de redémarrage difficiles, commente le gérant de Komax. Mais nos carnets de commandes sont actuellement plus fournis que l’an passé. Et je tiens à dire que nous avons été bien soutenus par les pouvoirs publics. > D.M.

Komax
2 rue du Maine à Wittenheim
03 89 64 36 19 • komax@komax.prokomax.pro


→ Accompagnement personnalisé sur de nouveaux marchés export

Contact CCI → CCI International Grand Est
Flora Fournier • 03 89 36 54 88
f.fournier@grandest.cci.fr

Je participe