Parole d’expert : Frédéric Papelard

Ingénieur de l'École des mines d'Alès, Frédéric débute comme responsable production à MétaColor, puis conseiller technologique à Alsace Technologie. À la CCI depuis 2006, il accompagne les entreprises dans leur transformation vers l’industrie 4.0.

© Dorothée ParentLes premiers réseaux 5G sont entrés en service fin 2020. La promesse attendue ? Augmenter le débit et diminuer la latence. Par ce changement de vitesse, la 5G ouvre la voie à des usages révolutionnaires, un véritable saut quantique pour les industriels. Elle va amplifier les interactions de machine à machine ou de machine à produit. Le boom de la réalité virtuelle va bousculer les métiers de la maintenance. L’opérateur pourra interagir, grâce à des lunettes, avec un expert qui lui envoie des consignes, à distance et en temps réel, pour dépanner une machine. Dans le cadre d’interventions en milieu contraint, la SNCF forme déjà ses opérateurs par le biais d’espaces virtuels. La 5G, c’est aussi une révolution de l’expérience client. Les produits pourront renvoyer un feedback sur les usages de l’utilisateur. Les lasers, qui sortent de l’usine Trumpf, remontent le nombre d’heures de mise en service au fabricant qui peut anticiper les réglages nécessaires. La 5G, c’est enfin une révolution logistique sans précédent. Celle des véhicules autonomes, bien sûr, mais aussi celle de la gestion des stocks. SEW Usocome à Brumath utilise déjà des robots pour alimenter les machines en pièces à usiner. Mais la révolution de la 5G n’en est qu’à ses prémices. La plus grande innovation, c’est celle que vous n’avez pas encore inventée. À vous d’écrire la suite !

Contact CCI → Direction Mutation des entreprises, Information et Marketing
Frédéric Papelard • 03 88 76 42 07 • f.papelard@alsace.cci.fr

Je participe