pub

La petite pause : Savoir se réinventer !

Bas-Rhin

Elle voulait être prof de maths, mais rate le CAPES ! Audrey Ziegler est aujourd’hui à la tête de cinq restaurants de vente à emporter dans l’Eurométropole et dirige 24 salariés. Face à l’évidence que sa clientèle de salariés ne reviendra plus comme avant la crise, elle réinvente son entreprise !

« Chez nous, tout le monde trouve son bonheur. » © Dorothée Parent«Avec mon frère, cuisinier de formation, nous voulions ouvrir un salon de thé. Mais après avoir voyagé à l’étranger chacun de notre côté, l’évidence s’est imposée, nous allions vendre des sandwichs à base d’ingrédients frais, préparés devant le client »,
révèle la pétillante cheffe d’entreprise. En 1998, ils ouvrent leur premier établissement à Lingolsheim, puis Strasbourg Centre, Strasbourg Poteries, Schiltigheim et enfin Illkirch en 2015. Sandwichs et salades sont faits maison, à partir d’ingrédients sélectionnés auprès de fournisseurs locaux ou importés directement de leurs régions d’origine. Le pain, composant essentiel du sandwich, est fabriqué par deux artisans boulangers. Si le jambon-beurre fait toujours recette, La Petite Pause invente des recettes originales et exclusives comme le sandwich « Amana de Papouasie » à base d’écrasé de patates douces grillées au lait de coco et tofu fumé, ou bien la salade « Percevoir le carillon de Big Ben » composée de pastrami, cheddar, cream cheese barbecue et cacahuètes ! « Chez nous, tout le monde trouve son bonheur : végétarien, végan, halal, sans gluten, riche en protéines, ou même… bien gras ! » s’amuse Audrey. Son chef cuisine chaque jour un plat chaud à emporter ou en livraison : civet de biche, bouchées à la reine…. La Petite Pause assure également un service traiteur pour des cocktails ou buffets.

Des plateaux-repas gourmets


→ Label Qualité Accueil
Contact CCI →Direction Commerce  
Coryse Lecoq • 03 88 75 24 16  c.lecoq@alsace.cci.fr

« La crise nous a obligés à nous poser et à réfléchir à la meilleure manière de faire évoluer notre concept, sachant que rien ne sera plus comme avant », explique Audrey. Elle fait le pari que même si les salariés continueront de travailler de chez eux quelques jours par semaine, ils auront besoin de se retrouver par moments pour garder le lien, par exemple lors de réunions d’équipe. Ce sera l’occasion de partager l’un des plateaux-repas gourmets qu’elle a soigneusement concoctés avec son chef. Bons, beaux, ils sont aussi respectueux de l’environnement : plateaux recyclables, couverts compostables. Évolution technologique également avec la refonte du site internet et le paiement en ligne. Mais ce qui ne changera pas c’est la qualité de l’accueil. La Petite Pause a participé à presque tous les Trophées de l’Accueil organisés par la CCI depuis 2011. « Au début, cela nous a permis de rectifier quelques défauts détectés par le client-mystère, comme par exemple… la porte d’entrée mal signalée. Maintenant, c’est devenu un challenge entre les différents restaurants. Mes équipes sont très motivées pour obtenir la meilleure note et multiplient les efforts pour encore mieux servir nos clients, même aux heures de pointe ! » observe Audrey, résolument optimiste sur l’avenir de son entreprise. > P.H.

La Petite Pause
23 rue du Maréchal Foch à Lingolsheim • 03 88 78 53 90
47b rue du Fossé des Tanneurs à Strasbourg • 03 88 22 51 17
6 rue Cerf Berr à Strasbourg Poteries • 03 88 28 50 47
13 rue Alfred Kastler -Espace Européen de l’Entreprise à Schiltigheim • 03 88 10 86 86 140 rue Tobias Stimmer - Parc d’Innovation à Illkirch • 03 88 60 66 27
lapetitepause.fr
@lapetitepause67
@LaPetitePause 

Je participe