pub

Le cellier/caveau d'Erstein : Shop staging !

Erstein/67

Un écrin pour 700 références de vins, 120 types de bières  et 500 spiritueux, dont des rhums haut de gamme © Dorothée ParentAprès le home staging chez les particuliers, popularisé par des émissions de télévision, le concept se décline chez les commerçants. C’est désormais un service proposé par la CCI. L’objectif du shop staging est de réaménager un point de vente à moindre frais, afin de mieux valoriser son offre et permettre ainsi d’augmenter son chiffre d’affaires et son panier moyen. Bernard Seyler, caviste à Erstein, en a fait l’expérience. Installé depuis 2007 à 50 mètres du Musée Würth, il propose des vins offrant un bon rapport qualité prix, comme les crus du Languedoc-Roussillon. L’an dernier, il a agrandi son magasin en faisant passer sa surface de 43 à 157 m². Avec son fils, ils avaient une idée assez précise de l’architecture extérieure du bâtiment, mais s’interrogeaient sur son aménagement intérieur. La proposition de recourir au shop staging est donc arrivée à point nommé. Le défi était de créer un écrin pour 700 références de vins, 120 types de bières et 500 spiritueux, dont des rhums haut de gamme 

25 % de ventes en plus !

« Nous avons retenu 90 % des recommandations qui nous ont été formulées dans un dossier illustré, notamment les suggestions de couleurs douces et lumineuses pour les murs afin de créer une ambiance chaleureuse, propice à l’acte d’achat. Le sens de circulation part maintenant vers la droite, car la majorité des clients s’oriente dans cette direction en entrant dans un commerce », explique le caviste. Chaque visiteur doit passer devant l’ensemble des produits exposés afin d’éviter de créer des « zones froides ». Un rayon épicerie fine a été installé à côté du rayon des effervescents pour donner des idées d’apéritif. Avant de régler ses achats, le client traverse la « zone promo » où des bouteilles à petits prix sont présentées sur palettes, histoire de provoquer un achat d'impulsion. « Nous proposons aussi des saucissons secs de Savoie juste à côté de la caisse. À 10 € les trois, cela marche très bien », se réjouit Bernard Seyler. Enfin, un bel espace de dégustation a été aménagé au fond du magasin en retrait de l’espace vente. « Il faudrait que tous les commerçants profitent du shop staging », s’enthousiasme-t-il, ravi du résultat qui lui a permis d’augmenter son chiffre d’affaires de 25 %. Une belle performance pour un investissement de seulement 500 € ! > P.H.

Le Cellier/Caveau d'Erstein
Rue Georges Besse - Z.I. Ouest à Erstein • 03 88 98 67 57
tseyler@lecelliermobile.com • lecelliermobile.com 

→ Shop staging

Direction Commerce
Stéphane Moser • 03 88 75 24 86
s.moser@alsace.cci.fr 

Je participe