pub

MALKER : le terroir à l’honneur

Colmar

Déjà présente à Strasbourg et évidemment à Munster, l’épicerie fine Malker a posé ses valises à Colmar. Un concept imaginé par Pierre Deloge, Marie Dischinger, Samuel Monod et Vincent Vigneron, où l’on peut trouver fromages, charcuteries, plats cuisinés, bières, vins, tourtes et même de la poterie, le tout 100 % made in Alsace.

Pierre Deloge a installé un distributeur de produits de la vallée de Munster dans la gare de Strasbourg. © Dorothée ParentTout commence à Breitenbach, à la ferme Christlesgut. C’est là que sont fabriqués fromages et charcuteries distribués par les épiceries fines Malker. « C’était la ferme de mes beaux-parents, c’est aujourd’hui celle de mon beau-frère. On a créé le réseau Malker pour distribuer nos produits directement de la ferme au consommateur », éclaire Pierre Deloge, cofondateur. Et son réseau de distribution est large : deux épiceries fines, la Maison Dischinger et le restaurant La Table des Malker. Et pour être toujours plus proche de ses clients, il ambitionne d'installer des distributeurs de produits de la vallée dans les gares alsaciennes, en partenariat avec la SNCF. Le premier est en place dans la gare de Strasbourg.

Des produits de chez nous

C’est parce que le circuit court lui tient à cœur que tous les produits présents dans ses épiceries fines proviennent d’Alsace. Bleu des Vosges, Barikaas, tome d’Alsace et l’incontournable Munster, pour ne citer que les plus connus, font partie de la large gamme de fromages de l’enseigne. Des plats du jour et des kits tartes flambées, choucroute et baeckeofe sont également proposés. Le rayon charcuteries n’est pas en reste avec du jambon fumé, du lard paysan, du kassler ou encore de la Queue du Diable. « Toute la charcuterie est faite maison, élaborée par nos soins à Munster. La demande est telle qu’on envisage d’agrandir nos ateliers de fabrication », ajoute Pierre. Malker compte également dans ses rayons du vin, de la bière, des eaux-de-vie, de la poterie de Soufflenheim et les inconditionnelles tourtes de la vallée. « On a la recette ancestrale du fondateur Henri Dischinger, mais aussi des versions revisitées avec du Munster, du foie gras ou de la truite de chez Hans à Soultzeren », précise-t-il.

Quand le local devient une force


→ Formation « Exercer le rôle de tuteur/maître d’apprentissage en entreprise »

CCI Campus Alsace
03 68 67 20 00 • ccicampus.fr
@CCICampusAlsace
@CCICampusAlsace

L’économie circulaire n’est pas un vain mot pour Pierre : « On achète aux locaux et les locaux achètent chez nous. » Déjà en 2017, il observe un retour vers les produits du terroir, mais depuis la crise sanitaire, les commandes explosent. Pour preuve, le chiffre d'affaires de sa boutique en ligne maison-dischinger.com a doublé. « Nos clients, qui ont entre 25 et 45 ans, sont sensibles à l’écologie et portent une attention particulière au contenu de leur assiette », partage le cofondateur.

Maître d’apprentissage

Cette sensibilité, Pierre la retrouve aussi chez ses employés. « Ils sont généralement attirés par les valeurs de l’entreprise. Ils ont envie de défendre nos produits, de défendre cette vallée à laquelle ils sont attachés même s’ils n’en sont pas originaires », confie-t-il. Et c’est pour prendre soin de ses salariés (et ses quatre apprentis), qu’il a fait former ses maîtres d’apprentissage au CCI Campus. Pour lui, la formation a permis aux tuteurs d’être plus à l’écoute, de savoir gérer cette nouvelle génération et de prévenir d’éventuels conflits intergénérationnels. Fier de son équipe de 25 personnes, il espère les emmener toujours plus loin dans le circuit court et toujours plus près des consommateurs. > M.J.

Malker
78 Gand Rue à Colmar • 03 68 07 39 50 • maison-dischinger.com
@malkercolmar

 

Je participe