Le coin du gastronome

Auberge le Meisenberg : Le bonheur est dans l’assiette!

Stéphanie Bleger en salle, et son compagnon Ismael Karaer aux fourneaux, ont décroché en mai dernier la marque Qualité Tourisme avec une note de 95,2 sur 100! Une deuxième reconnaissance nationale après celle de Maître Restaurateur, qui récompense un parcours sans faute!

© Dorothée Parent

Après avoir travaillé chacun de leur côté dans différents établissements alsaciens, le couple décide en 2013 d’aménager un corps de ferme datant de 1630 au centre de Chatenois/67 pour en faire une auberge de charme. Après de lourds travaux de transformation, ils réalisent enfin leur rêve de travailler ensemble.

Leur restaurant de 60 couverts - en salle ou en terrasse ombragée - stratégiquement placé au cœur de l’Alsace, attire une clientèle locale qui apprécie sa cuisine de terroir, généreuse et variée. «Notre menu du jour est affiché sur l’ardoise en fonction de ce que le chef a rapporté du marché», explique Stéphanie.

Parmi les plats «signature» de la maison, outre la bouchée à la reine, il faut absolument goûter à la souris d’agneau cuite à basse température pendant 12 heures, ce qui lui donne une saveur, une texture et une tendreté incomparables.

Même traitement pour le bœuf gros sel ou les joues de porc. «Nous faisons le maximum pour trouver les meilleurs produits, alors c’est important de les respecter», insiste Stéphanie, véritablement passionnée par un métier qu’elle exerce depuis l’âge de 15 ans!

Pas de steak frites pour les enfants!

Autres spécialités maison: les tripes au Riesling et la tête de veau! Des plats pour «connaisseurs» qui n’hésitent pas à parcourir jusqu’à 50km pour se délecter de leur met favori.

«Quand nous mettons ces plats au menu, j’envoie un SMS à une liste de «fans» et en quelques heures, je remplis le restaurant!», s’amuse la restauratrice. Pour les vins, c’est Thomas leur sommelier, que Stéphanie a connu au Lycée hôtelier de Guebwiller, qui sélectionne les meilleurs crus locaux. En bonne mère de deux petites filles, Stéphanie tient aussi à soigner les enfants:

«Nous mettons à leur disposition des jeux et des jouets, et coté menu pas de steak frites, mais une bouchée à la reine adaptée et surtout une mousse au chocolat en forme de souris. Ils adorent et demandent à leur parent de revenir», se réjouit-elle, heureuse de faire partager à ses clients de bons moments en famille.

P.H.

Auberge le Meisenberg
1 rue Clemenceau à Châtenois
03 88 82 55 78 • www.aubergelemeisenberg.com
aubergelemeisenberg@gmail.com • aubergelemeisenberg