pub

ÉDITIONS LIEUX DITS : L’invention du pétrole à Pechelbronn

Pechelbronn/67

© DRLes historiens situent les débuts de l’exploitation pétrolière en 1859 en Pennsylvanie. Pourtant, l’Alsace a devancé les USA de 124 ans. Paru aux éditions Lieux Dits en mars 2020, un livre retrace l’histoire des pionniers alsaciens de l’or noir : « L’invention du pétrole à Pechelbronn : une histoire et un patrimoine ». En 1489, les habitants de la région découvrent une source « remplie d’une eau sale sur laquelle nage un bitume noir d’une consistance huileuse et peu tenace ». Les paysans l’utilisent pour lubrifier les roues des chariots et protéger les lits contre les parasites. Mais l’exploitation industrielle commence en 1735 avec la famille Le Bel qui intensifie la prospection, perfectionne les méthodes d’extraction et augmente le rendement. Pratiquée dès l’origine, la distillation se généralise à partir de 1857. Elle permet de valoriser les sous-produits du processus de raffinage. Cédée en 1989 à une société anonyme d’actionnaires, l’exploitation passe entre des mains allemandes en 1906. Après-guerre, elle repasse dans le giron d’une entreprise privée française étroitement liée à l’État qui reconnaît son importance stratégique. Dans l’entre-deux-guerres, l’huile Antar ne connaît pas la crise. C’est le produit phare de la société, une huile de graissage pour automobiles. Les lubrifiants représentent à cette époque un tiers de la production, un autre tiers étant dévolu à l’essence, au pétrole et au gasoil. Durant la Seconde Guerre mondiale, le site repasse entre les mains allemandes et se fait presque raser de la carte par un raid américain. Les installations sont reconstruites après-guerre, mais les réserves s’épuisent peu à peu. L’aventure s’arrête dans les années 60. En l’espace de 230 ans, le site a livré 3 300 000 tonnes d’hydrocarbures et façonné le paysage de ce coin d’Alsace. > L.G.

lieuxdits.fr

Je participe