pub

Georges Colin : L’artisan des épices

Strasbourg

Les épices sont disponibles dans des boîtes en métal de 60 gr ou en sachets de 50 gr à 1 kg sur place, en ligne ou en click and collect. © Dorothée Parent «Je vous emmène en voyage ! » annonce Éric Colin à l’entrée de son magasin Georges Colin, du nom de son père, fondateur de l’entreprise. Le voyage promet d’être épicé au vu des effluves qui inondent les narines. L’entreprise Georges Colin fondée en 1966 à Mittelhausen/67 et spécialisée dans les épices, condiments et herbes aromatiques s’adressait à l’origine exclusivement à l’industrie agroalimentaire et aux métiers de bouche. Afin d’optimiser ses stocks et de mieux connaître les attentes de ses clients finaux, elle a ouvert sa production aux particuliers. Un arc-en-ciel de boîtes en métal colore les murs de la boutique : du mauve pour les poivres et baies, du rouge pour les piments, de l’orange pour les épices pures non mélangées, du vert pour les plantes aromatiques, du jaune pour les graines et du rose pâle pour les créations estampillées Georges Colin, qui représentent un tiers du catalogue. « On a préféré typer les épices par leurs caractéristiques, plutôt que par leur utilisation, pour ne jamais être prisonnier d’un usage », explique Carole Pey, directrice marketing. Près de 200 références hautement qualitatives, de préférence d’origine française et bio sont sourcées de manière écoresponsable dans le monde entier par trois personnes, dont Benoît Winstel, ingénieur agronome et directeur des achats. Direction le Brésil avec le poivre noir de Mocajuba issu d’une coopérative bio, escale au Liban avec le mélange « zaatar » à base de sésame, puis en Inde avec un Black curry à l’encre de seiche et retour en France avec le mélange pour grillades « J’entends les cigales » ou « Faites vos marinades vous-mêmes »...

Cette gamme mouvante évolue au gré des saisons, des disponibilités des matières premières et de l’inspiration des deux chefs cuisiniers, parmi les quinze membres du bureau de recherche et développement. Celui qui se décrit comme un « artisan des épices » projette désormais de développer des mélanges signés par de grands noms de la cuisine et d’organiser des ateliers découverte à l’attention du grand public. > D.K.

Georges Colin  
5 rue Gutenberg à Strasbourg
03 88 52 14 10 • hello@georgescolin.com • georgescolin.com 
@georgescolin.epices
georgescolin.epices

Je participe