pub

L’ESPACE H : L’automobile écoresponsable

Hoenheim/67

Entrepreneur en électricité, Francis Hentz investit, en 1988, tous ses biens pour vivre de sa passion : l’automobile. Il ouvre alors à Haguenau une concession BMW, sa marque fétiche. En 2009, son fils Michel le rejoint et ils rachètent le point de vente BMW et MINI d’Hœnheim, avant de créer celui d’Obernai en 2015.

À terme, l’ensemble de la gamme sera disponible dans les trois motorisations : thermique, hybride, électrique. © Dorothée Parent«Mon père connaît par cœur les plaques d’immatriculation de tous les véhicules qu’il a possédés. C’est un amoureux de la marque BMW, mais aussi un entrepreneur avec des valeurs humaines chevillées au corps », déclare Michel Hentz, directeur général de l’entreprise. Malgré un marché de l’automobile en chute de 25 % l’an dernier, la marque allemande reste optimiste grâce à sa vaste gamme de véhicules à moteurs électrique et hybride. Le développement durable est au cœur de la stratégie du constructeur automobile et ne se limite pas à la motorisation. La gamme BMW i intègre de nombreux matériaux recyclés : fibres d’hibiscus pour les panneaux de porte et la planche de bord, bouteilles en plastique pour les revêtements des sièges, aluminium issu de canettes de boissons, cuir à base d’extraits de feuilles d’olivier. Par ailleurs, l’habitacle est construit en fibre de carbone renforcée mais légère, ce qui permet de compenser le poids des batteries.

20 % des ventes BMW en électrique et hybride

« En 2020, la part des électriques et hybrides a représenté 20 % de nos ventes et 25 % sur la marque MINI », souligne Michel Hentz. Les Alsaciens semblent plébisciter ce type de voiture. En 2018, sa concession BMW a été la première française en termes de vente de véhicules non thermiques, avant Paris. À terme, l’ensemble de la gamme sera disponible dans les trois motorisations : thermique, hybride et électrique. Chaque client pourra trouver un modèle adapté à ses usages (parcours urbain ou semi-urbain, routier), tout en gardant la même efficience et le même plaisir de conduire. « Reste à progresser sur le nombre de bornes de recharge. Les constructeurs automobiles ont fait leur part du travail. À l'État de faire le sien pour favoriser les mobilités douces », estime Michel Hentz.

Panneaux solaires sur le toit

Cette démarche écoresponsable, Michel Hentz la pratique également au sein de son entreprise. Outre le tri des déchets, il encourage ses 120 salariés à utiliser des mobilités douces : covoiturage, trottinettes et vélos électriques (produits par BMW !). Prochaine étape, l’installation de panneaux photovoltaïques sur les toitures pour produire de l’électricité. Engagement sociétal également, avec un soutien à des associations d’aide aux handicapés. Dans la famille Hentz, l’humain s’écrit avec un grand H. > Patrick Heulin

L’Espace H
2 rue Emile Mathis à Hœnheim • 03 88 75 37 53
relation.client@lespaceh.fr

Je participe