pub

Protechnic : Des colles à sec en rouleaux exportées dans 50 pays

Protechnic investit et embauche pour développer son activité de production de colles à sec en rouleaux dont elle est une actrice mondiale.

CERNAY/68

Des clients prestigieux comme Audi, Porsche ou Ferrari © Michel Caumes

Issue du groupe textile Schaeffer Productique, l’entreprise Protechnic connaît une nouvelle jeunesse depuis sa reprise, en 2013, par trois cadres dont Emmanuel Roll, actuel PDG. L’année 2014 a d’ailleurs été marquée par un investissement majeur de 3,3 millions d’€ consacré à la mise en place d’une nouvelle ligne de production de films thermo-adhésifs. « Depuis 2013, nous avons investi 7 millions d’€ et embauché 28 salariés », précise aujourd’hui Emmanuel Roll.

Exportation dans plus de 50 pays

Protechnic a deux activités bien distinctes. La première est l’impression de films plastiques décoratifs (pour sols plastiques, menuiserie PVC, intérieurs d’automobiles, liners…) vendus sur différents marchés européens. Mais c’est la seconde activité qui porte le développement de l’entreprise et assure 75 % d’un chiffre d’affaires s’élevant à un peu plus de 30 millions d’€ en 2017. Il s’agit de la production de colles à sec en rouleaux utilisées dans les secteurs industriels les plus divers : automobile, textile, aéronautique, médical, sport, construction. Ces films thermocollants sont exportés dans plus de 50 pays et font l’objet d’innovations permanentes pour adapter les formulations aux demandes des clients. L’entreprise dispose d’un laboratoire d’essais où ceux-ci peuvent tester les performances des produits dans leurs propres applications. Protechnic est par exemple le leader mondial pour le collage des cuirs dans les intérieurs d’automobiles avec des clients prestigieux comme Audi, Porsche ou Ferrari. La PMI de Cernay est le seul fabricant proposant une gamme complète de colles en rouleaux, un secteur d’activité marqué par la concentration des fournisseurs et des clients. « Face à la mondialisation et à la mouvance de ce secteur, nous réfléchissons à nous associer avec des partenaires pour asseoir une stratégie mondiale », révèle Emmanuel Roll.

Recrutement difficile

L’une des difficultés rencontrées par l’entreprise est le recrutement qui accompagne le développement. Les nouveaux salariés, embauchés à un minimum de Smic + 10 %, doivent avoir une expérience de l’industrie, mais sont formés en interne, par exemple à la conduite de machines. Malgré des avantages sociaux (primes d’intéressement, financement du trajet domicile-travail entre autres), les bons candidats ne sont pas faciles à trouver. Et la difficulté est d’autant plus grande que Protechnic veut élever son niveau minimum de recrutement au bac professionnel. Actuellement, la PMI de Cernay emploie 143 personnes sur place, auxquelles s’ajoute une dizaine de salariés à l’étranger (Chine, Taïwan, USA, Pays-Bas). > Dominique Mercier

Protechnic
41 avenue Montaigne à Cernay
03 89 35 60 00 • commercial@protechnic.fr
protechnic.fr •  

Je participe