LIBRAIRIE EHRENGARTH : conteur d’histoires

Strasbourg

La librairie Ehrengarth s’étend sur 260 m², dont 160 de surface commerciale.Le 14 est devenu le chiffre porte-bonheur de la librairie Ehrengarth qui a fêté ses 65 ans. Trop à l’étroit au 140 route du Polygone, elle a déménagé au 14 de la même rue un 1er avril 2014. « La papeterie, qui s’est mise à vendre des livres dès les années 60, est aujourd’hui une librairie qui vend encore de la papeterie », s’amuse Dominique Ehrengarth, directeur de la librairie et fils de ses fondateurs. 80 % de son activité est dédiée à la vente de 30 000 références de livres, tandis que la papeterie ne représente plus que 20 %. Des cubes de couleurs vives délimitent chaque rayon : bandes dessinées, alsatiques, littérature, jeunesse, guides et livres de voyage… Alors que les manuels scolaires ont été remplacés par des jeux d’apprentissage pour enfants, un autre rayon a subi récemment une quasi-disparition : les annales et guides de préparation aux concours. En cause ? la numérisation des supports. Pour pallier les 80 000 € de perte annuelle de chiffre d’affaires sur les manuels scolaires et techniques dans l’enseignement secondaire, en neuf et en occasion, le libraire, également président de l’Association des Libraires Indépendants du Rhin (ALIR), écrit un nouveau chapitre. « Pour nous, les animations, dédicaces et rencontres sont indispensables pour se démarquer des plates-formes en ligne et de la concurrence des grandes surfaces spécialisées. » Tous les quinze jours, Dominique « joue à Bernard Pivot » et reçoit un auteur dans son émission « Les rendez-vous du lundi » diffusée sur sa chaîne YouTube. Sa page Facebook et son site internet sont alimentés par un agenda d’animations comme la soirée poésie lors de la semaine « Strasbourg mon amour » ou des rencontres avec des auteurs de BD au festival Bul’Dorf. Le click and collect, grâce à une boutique et un formulaire de commande en ligne, complète la vente en magasin. Dominique Ehrengarth estime que « le rôle de la librairie indépendante est de raconter des histoires à ses clients, de leur faire découvrir ses coups de cœur littéraires ». Depuis les confinements et la fermeture des commerces dits non essentiels, beaucoup d’entre eux sont revenus à leurs premières amours, à l’image de Véronique interviewée par Rund Um sur France 3 Grand Est : « J'étais une habituée d'Amazon et je suis devenue une militante de cette librairie. » Avec 20 librairies rien qu’à Strasbourg, un record en France et même en Europe, la magie opère toujours ! >D.K.

Librairie Ehrengarth
14 route du Polygone à Strasbourg • 03 88 34 42 64
ehrengarth.fr
@ehrengarth

Je participe