pub

Sauce Piquante : Le feu à la bouche !

Scherwiller/67

Tous les niveaux d’intensité des sauces piquantes sont proposés  du plus doux à... l’explosif ! © Dorothée ParentAprès une formation au Lycée agricole de Rouffach et une expérience dans la vente de vins haut de gamme, Nicolas Dochter a ouvert, en 2010, un marché de niche : les sauces piquantes. Aujourd’hui, il en est le premier distributeur en France. « Au départ, je voulais m’installer comme caviste, mais je ne disposais pas de fonds suffisants. Sur internet, j’ai découvert que le marché des sauces piquantes était en plein boom aux États-Unis. J’ai pensé que cela pouvait aussi marcher en France », explique Nicolas. Il décide de commander 600 bouteilles de sauces et crée sa boutique en ligne. En trois semaines, il liquide tout son stock. Désormais, il en vend 100 000 unités par an.
Son catalogue se compose de plus de 800 produits qu’il a sélectionnés aux USA, au Mexique, au Costa Rica, au Belize, à la Jamaïque… Des sauces piquantes et barbecue, des piments secs ou frais, en plants ou en graines, mais aussi des snacks, condiments, moutardes, ketchups, aïolis et autres sauces soja. L’ingrédient commun à toutes les sauces piquantes c’est bien sûr le piment. Tous les niveaux d’intensité sont proposés : doux, relevé, fort, ardent, brûlant, torride, volcanique et même explosif ! Il y en a pour tous les palais. « Le Carolina reaper est carrément insupportable en bouche ! Il me faut un masque pour le manipuler. Certaines sauces comme l’Ultra Death de la marque Blair sont à déconseiller aux enfants. Elles font partie des plus fortes du monde et doivent être consommées avec une extrême précaution », s’amuse Nicolas. Ses produits sont pour moitié vendus en ligne et pour le reste dans des épiceries fines (comme le prestigieux Lafayette Gourmet à Paris), dans des boucheries, des jardineries ou en vrac à des industriels. Afin de ne pas dépendre des aléas du commerce international (taux de change, taxes…), il s’est lancé, en 2014, dans la fabrication de sa propre gamme de sauces et de purées de piment. Commercialisés sous la marque Hellicious, ces assaisonnements « made in Alsace » représentent 10 % des ventes et devraient contribuer au développement de l’entreprise. Mais pour Nicolas, l’important n’est pas seulement de vendre, mais aussi d’expliquer et de valoriser le piment qui est encore mal connu en France. Son site internet et son blog constituent une véritable encyclopédie de ce fruit. Il en a rédigé lui-même les 800 pages ! > P.H.

Sauce Piquante
3 A rue du Sommerberg à Scherwiller
03 90 58 61 01
sauce-piquante.fr
 @saucepiquantefr 
 @saucepiquantefr 
 @saucepiquantefr

Je participe