DAIICHI SANKYO : investir pour pérenniser

Altkirch/68

Le groupe pharmaceutique japonais Daiichi Sankyo investit 17 millions € sur son unité de production d’Altkirch. De quoi pérenniser la filiale alsacienne sur le long terme.

« Nous investissons 17 millions € sur deux ans pour développer notre capacité de production qui sera doublée. » © Serge Nied Le site alsacien (9,4 millions € de chiffre d’affaires) racheté en 1990 au groupe américain Alfarma, qui l’avait lui-même créé en 1975, est l’un des trois composants français du groupe Daiichi Sankyo avec ses filiales commerciales et de recherche-développement implantées en région parisienne. La société nippone fait partie du « top 20 mondial » de la pharmacie. « Nous investissons 17 millions € en deux phases et sur deux ans pour développer notre capacité de production qui sera doublée. Cet investissement nous permet de mettre en place des lignes plus productives, plus qualitatives et assure la pérennisation de notre site sur le long terme », résume Frédéric Boisivon, président de la filiale alsacienne du groupe. Dans son usine d’Altkirch, elle produit des principes actifs utilisés pour la fabrication de médicaments. À partir d’extraits de cartilage de trachées de bœuf, elle fabrique une poudre blanche, qui est livrée à American Regent, la filiale américaine du groupe. Celle-ci la transforme en solutions injectables. Selon leur degré de purification, ces principes actifs se prêtent soit à une utilisation vétérinaire, soit à une utilisation humaine. Les médicaments, de type anti-inflammatoire, entrent dans le traitement de l’arthrose, de l’arthrite, des contusions…

Développement porté par le marché vétérinaire

« L’investissement, que nous réalisons, est porté par les applications vétérinaires dont le marché se développe fortement à l’heure actuelle », précise Frédéric Boisivon. Cet investissement consiste à construire une extension de 600 m² sur trois étages accueillant de nouveaux ateliers de fabrication qui seront opérationnels pour une partie en 2021 et pour une autre en 2022. À terme, l’augmentation de sa capacité va permettre au site d’Altkirch de produire 27 lots de 70 kg de produits finis par an, contre 13 actuellement. Le processus de fabrication de ces principes actifs, qui sont une exclusivité de l’entreprise, est long, complexe et peu automatisable. D’où le recrutement régulier - l’effectif est de 52 salariés actuellement - de personnel qualifié dont la formation est complétée en interne par compagnonnage : opérateurs, techniciens chimistes, techniciens de maintenance. > Dominique Mercier

Daiichi Sankyo
39 rue du 3ème Zouave à Altkirch • 03 89 08 96 30 • daiichi-sankyo.fr
 Daiichi Sankyo France 

Je participe