HACK YOUR CLOSET : quand la mode devient vertueuse

Illkirch-Graffenstaden/67

Les abonnées reçoivent une box de cinq à six vêtements toutes les quatre semaines. © Dorothée ParentAprès avoir fondé en 2019 sa start-up de garde-robe partagée à Stockholm, la Strasbourgeoise Lisa Gautier a choisi sa ville d’origine pour y implanter sa première filiale. Son concept est tout à fait dans l’air du temps. En échange d’un forfait mensuel de 29 € (sans engagement), ses abonnées reçoivent une box de cinq à six vêtements sélectionnés en fonction du profil qu’elles se sont créé sur l’appli. Elles y indiquent leurs mensurations, leur style, leurs couleurs et leurs marques préférées, ainsi que leur âge… ressenti ! Le choix des vêtements est généré par des algorithmes, mais un styliste intervient pour apporter une touche humaine. Au bout de quatre semaines, les clientes retournent les articles et reçoivent une nouvelle sélection. « Notre modèle est basé sur l’écoresponsabilité. Avec le développement de la fast fashion, de nombreux vêtements sont invendus, peu ou pas portés du tout. L’industrie textile représente jusqu’à 10 % des émissions de CO2. Notre objectif aujourd’hui est de réduire le gaspillage dans la mode. Nous travaillons en collaboration avec des marques et organisations caritatives, afin de les aider à réduire leurs surplus et neutraliser l’impact de ces produits sur l’environnement. Notre garde-robe comprend plus de 6 000 articles », déclare la jeune start-uppeuse. Ce mode de consommation responsable, qui privilégie l’usage à la possession d’un produit, est de plus en plus apprécié par les jeunes générations, mais pas seulement. Alors que la production d’un vêtement génère en moyen 9 kg de CO2, sa réutilisation n’en produit que 0,208 kg ! Reste le problème du transport qui représente 30 % des émissions. En attendant de trouver un mode de livraison moins polluant, la start-up plante des bambous en Inde pour compenser ses émissions. L’objectif de la filiale française est de recruter 32 000 « closet hackeuses » d’ici fin 2022 et d’expédier, chaque année, 167 000 box. Pour cela, une cinquantaine d’emplois seront créés. Lisa étudie déjà l’implantation de son concept ailleurs en Europe, avec un objectif de sept marchés en 2025. > P.H.

Hack Your Closet
21 rue de l’Industrie à Illkirch • hackyourcloset.fr
 @closet.hackers
 hackyourcloset.fr

Je participe