pub

Strasbourg Alsace Place Financière : Regards d’experts de la finance

Francis Bastien © DRFrancis Bastien
Président du comité du Bas-Rhin de la Fédération des Banques Françaises 
Vice-président du Comité des Banques Grand-Es

 

 

 

L’accès au crédit des pme

Les PME ont-elles aujourd’hui aisément accès au crédit ?

F.B. Les taux des crédits aux entreprises n’ont jamais été aussi avantageux en France : le taux moyen était de 1,73 % à fin février, en dessous de la moyenne européenne de 1,99 %. Nos dirigeants reprennent confiance et investissent, comme le montre la progression de 6,1 % sur une année des encours de crédit aux entreprises. Ceux-ci ont dépassé les 1 000 milliards d’€. Cette progression atteint 9 % pour les seules TPE. Une récente enquête réalisée par la Fédération Française des Banques a révélé qu’une PME sur quatre a sollicité un crédit d’investissement au dernier trimestre 2018 et que 97 % d’entre elles ont obtenu au moins 3/4 des crédits demandés. Sans compter qu’avec 60 milliards d’€ d’encours de financements aux entreprises, le Grand Est se place au 4ème rang des régions les plus dynamiques.

Les critères d’octroi des crédits ont-ils évolué ?

F.B. Ce qui intéresse le banquier, c’est avant tout de comprendre le projet et la stratégie de l’entrepreneur, sa capacité à se projeter et à faire des prévisions. Le business plan est ensuite challengé pour éprouver la solidité des prévisions. Dans le modèle anglo-saxon, le montant d’un crédit dépend essentiellement de la valeur du bien à financer. Dans le modèle « à la française », nous nous intéressons également à la capacité de remboursement : il n’est pas question de paralyser une entreprise en affectant l’essentiel de son excédent brut d’exploitation au remboursement d’une dette.

Quels conseils donneriez-vous à un dirigeant en quête d’un crédit ?

Avec 43 enseignes bancaires, Strasbourg est la première place financière du Grand Est. Les acteurs du monde financier local se sont réunis au sein de l’association Strasbourg Alsace Place Financière.

F.B. La qualité de la relation entre les banques et les entreprises s’est beaucoup améliorée. Des efforts importants ont été réalisés dans le secteur bancaire en termes de délais de réponse, d’information, de possibilités de recours. La Fédération Française des Banques a d’ailleurs mis en place un site web dédié aux PME : www.aveclespme.fr. Mais le banquier n’accordera le crédit que s’il a confiance dans le projet et dans le porteur de projet. Il est donc essentiel de jouer la transparence, d’exprimer ses convictions comme ses doutes et de solliciter la banque en amont du projet.
> Propos recueillis par Christophe Weber

 

Je participe