pub

Après la tempête...

© 128 dB

Le mardi 11 décembre, Strasbourg et l’Alsace ont été touchés au cœur, par un déferlement de violence et de haine. Nos pensées vont évidemment aux victimes de cet attentat révoltant et à leurs proches. La nuit de cet événement tragique, la CCI a accueilli, place Gutenberg, les services de police, les secours et une cellule médico-psychologique, puis, dans les premières heures de la matinée, des commerçants, artisans, acteurs du monde économique, choqués par ce qui venait de se passer. Dès le 12 décembre, nous avons mis en place une « Cellule Ecoute Entreprise » et mobilisé nos collaborateurs au service des entreprises touchées et par ailleurs déjà fragilisées par les conséquences du mouvement des gilets jaunes. Ce dispositif exceptionnel d’accompagnement, en collaboration étroite avec les services de l’Etat, les collectivités et les banques, a permis de trouver rapidement des solutions pour minimiser l’impact sur l’activité des entreprises concernées.

Un nouveau coup porté au commerce Les commerces de centre-ville, chacun le sait, souffrent de difficultés économiques. Les conséquences du mouvement des gilets jaunes a fortement accentué, ces derniers semaines, le phénomène. Et l’attentat du 11 décembre a été un nouveau coup porté au commerce, à Strasbourg, comme dans d’autres villes où des clients potentiels ont renoncé à se déplacer pour acheter et consommer.

Dans ce contexte très difficile, la CCI fait, une fois de plus, la preuve de son utilité et de son efficacité. Acteur économique et social, intermédiaire et relais d’un bon fonctionnement de l’économie en proximité, la CCI joue un rôle majeur sur les territoires. Chaque année, en Alsace, la CCI contribue à la création de 7000 entreprises, forme 10 000 salariés et 1700 apprentis. Nous sommes présents auprès des commerces avec, par exemple, le projet Cœur de Ville, comme auprès des industriels avec l’accompagnement aux mutations vers l’usine du futur. Et bien sûr, au quotidien, la CCI est présente en conseil ou en appui, à la transmission, à la reprise d’entreprise…

Créer de la croissance et de l'emploi Ces actions nécessitent des moyens dont le gouvernement veut nous priver. Nous avons déjà subi une baisse de 60 % de nos ressources en cinq ans. S’il est évidemment indispensable que chacun contribue à l’effort national et participe aux efforts budgétaires, il est tout aussi vain de vouloir réformer et avancer coûte que coûte, sans discussion ni prise en compte des situations. Tenir un cap, ce n’est pas être sourd aux réalités que vivent, sur le terrain, celles et ceux qui créent de la valeur.

En ce début d’année, je réaffirme que, pour nous, chefs d’entreprises, le choix est clair : nous continuerons à nous battre au quotidien pour créer de la croissance et de l’emploi dans nos territoires.

Je vous souhaite à tous ainsi qu’à vos proches, santé, bonheur et réussite dans vos projets tout au long de l’année 2019.

Jean-Luc Heimburger Président de la CCI Alsace Eurométropole

rdv-entreprise.com/consultationscitoyennes

02/01/2019Partager