pub

Transformation, agilité, réussite : tous concernés !

Jean-Luc Heimburger  Président de la CCI Alsace Eurométropole © Bartosch Salamanski

Notre économie traverse une phase de transformation majeure. De nombreux facteurs changent les règles du jeu : l’accélération du cycle de mise sur le marché de nouveaux produits ou services, le développement des usages numériques et du big data, la mondialisation des achats, l’explosion du commerce en ligne, l’exigence croissante des clients en matière de flexibilité et de personnalisation des produits et services, la nécessité indiscutable d’intégrer la dimension environnementale…

Certaines activités traditionnelles de nos entreprises et organisations vont ainsi disparaître, alors que de nouvelles opportunités voient le jour. Les maîtres mots pour faire face à cette situation : capacité d’adaptation et d’innovation.

Dans ce contexte, les entreprises alsaciennes sont plutôt bien placées. Je le vois chez celles qui sont reconnues à l’international et affichent de bons résultats à l’export. Je le salue chez nos industriels qui repensent leurs sites de production en usines du futur étonnamment innovantes. Je le vis au quotidien chez nos commerçants qui imaginent de nouveaux services pour leur clientèle. Je constate que les nouveaux entrepreneurs - près de 7 000 par an en Alsace - font preuve d’une belle créativité pour percer sur les marchés…

L’Alsace se transforme également avec des perspectives encourageantes. Comme par exemple le projet de territoire de Fessenheim animé par une forte dimension transfrontalière et environnementale. Le GCO, entré dans sa phase de réalisation, amènera sa contribution au développement de l’économie alsacienne. Nos ports rhénans, Colmar et Mulhouse gérés depuis plus de 50 ans par les CCI, ainsi que celui de Strasbourg offrent des débouchés durables vers l’international.

Notre CCI se transforme aussi. Nos équipes - permanents et élus - finalisent une nouvelle offre de services qui permettra à nos entreprises de conquérir plus facilement de nouveaux marchés, de détecter et de former de nouvelles compétences, d’intégrer des réseaux pour approcher de nouveaux partenaires ou clients. Mais l’agilité doit aussi s’inviter dans l’organisation de l’État pour réussir la transformation profonde de notre modèle économique. Il est impératif et urgent de simplifier les procédures administratives, réglementaires et fiscales imposées aux entreprises et de réduire massivement les dépenses publiques.

C’est pourquoi je demande que les décideurs publics prennent enfin conscience de ces changements, qu’ils s’impliquent plus fortement dans la réalisation d’un environnement facilitant la création de valeur. C’est un facteur indispensable à la réussite des entreprises, des territoires et, par là même, de notre pays.

09/05/2019Partager