La p'tite boîte qui monte

Caldera : L’impression entre en éruption

Leader mondial des logiciels d’impression très grand format, la société Caldera basée à Eckbolsheim/67 mise sur l’impression jet d’encre 4.0 pour continuer son développement mondial. Un marché quasi illimité !

Impression de maillots de football customisés sur le stand Caldera du salon FESPA à BerlinEn rachetant l’an dernier cette pépite alsacienne, le géant américain de technologie industrielle Dover (7 milliards d’euros de CA) a flairé tout le potentiel qu’offrait cette PME, créée en 1991 par Joseph Mergui. Cet ingénieur agronome de formation, passé par l’EM Strasbourg, avait compris que le secteur de l’impression serait révolutionné par le numérique, et avec l’aide de jeunes ingénieurs, il a développé un logiciel ultra performant pour l’impression par jet d’encre de supports de communication grand format (affichage et signalétique), c’est-à-dire du format A3 jusqu’à cinq mètres et même au-delà. Ce logiciel compatible avec les principales imprimantes du marché s’est rapidement imposé rapidement et a reçu de nombreux prix. Des nouvelles versions sont proposées environ tous les deux ans. « Notre expertise c’est de permettre une restitution parfaite de l’image et des couleurs tout en permettant une bonne gestion de leur agrandissement », explique Sébastien Hanssens, vice-président Marketing. Pour y parvenir, Caldera a passé des partenariats avec Adobe, le leader mondial des logiciels graphiques et Pantone, la référence en matière de couleurs d’imprimerie.

CUSTOMISATION DE MASSE

La société de 76 salariés réalise 87 % de son chiffre d’affaires à l’étranger et mise sur le marché de l’impression 4.0 pour son expansion internationale. Dans le domaine de l’habillement ou de la décoration, la tendance est au lancement de petites séries de produits personnalisés. Des marques comme Zara, H&M ou Ikea proposent régulièrement des mini collections vendues à des prix raisonnables grâce à l’impression numérique. « C’est possible grâce à nos logiciels. On peut aussi remplacer le flocage des maillots de sport par une personnalisation numérique, même pour un seul exemplaire», poursuit Sébastien Hanssens. Le principe peut également se décliner sur du papier peint, du verre, de la céramique, du plastique, des skis et même sur de l’alimentaire! Les applications sont quasi illimitées et offrent de belles perspectives, car elles permettent d’accélérer le fameux « time to market », ou délai de mise sur le marché d’un produit. Plutôt que de fabriquer de grandes quantités de produits à l’autre bout du monde, on produira de plus en plus souvent des petites séries personnalisées à proximité du consommateur. Caldera en a apporté la preuve en mai dernier en construisant une mini usine de fabrication de maillots de football customisés sur son stand au salon FESPA à Berlin. LA bonne idée juste avant l’ouverture de la coupe du monde de football! P.H.

Caldera
1 rue des Frères Lumière à Eckbolsheim
03 88 21 00 00
www.caldera.com
CalderaRIP