La p'tite boîte qui monte

SOMEX : Une croissance à deux chiffres

parmi les leaders mondiaux dans la fabrication d’unités d’usinage de haute performance, Somex a vu son chiffre d’affaires s’envoler de 25 % en 2017.

Rachetée en 1991 par l’entreprise familiale suisse Suhner, Somex a un savoir-faire reconnu depuis de longues années dans la fabrication de broches d’usinage et d’unités d’avance pour le perçage, le fraisage et le taraudage. 75 % de la production est exportée et toutes les automobiles fabriquées en Europe ou en Amérique du Nord sont usinées avec des équipements intégrant des produits de Somex. Pour autant, la PME d’Ensisheim/68, qui emploie une quarantaine de salariés, a engagé un vaste chantier de réorganisation interne afin d’améliorer sa rentabilité.

© Michel Caumes

Arrivé il y a un an à la tête de l’entreprise, Jérôme Thomann peut déjà savourer des premiers résultats très encourageants et notamment une croissance du chiffre d’affaires de 25 % en 2017. « Désormais, nous nous efforçons d’apporter une solution et pas seulement un produit. Notre stratégie est entièrement axée sur la valeur perçue par le client », explique le directeur général. Des clients qui sont des équipementiers, mais également en direct de grands groupes comme Renault, Alstom ou Dassault.

Le pôle d’ingénierie fait la différence

L’organigramme a été revu et corrigé dans l’esprit de « l’entreprise apprenante » : « Il s’agit de mettre chaque personne à la bonne place en fonction des compétences et des attentes de chacun, expose Jérôme Thomann. Et notre force, ajoute-t-il, c’est notre pôle d’ingénierie qui est capable de produire des solutions sur mesure. C’est cela qui fait la différence. Au point que nous sommes devenus une ressource en ingénierie pour l’ensemble du groupe. »

L’atelier est en phase de complète réorganisation afin d’optimiser les flux, ceci avec l’accompagnement de la CCI Alsace Eurométropole qui apporte notamment son expertise en matière de lean manufacturing. Et le chantier de modernisation (d’un volume global de 1,5 million d’€ sur deux ans) a reçu le soutien du plan de revitalisation économique Colmar-Centre-Alsace que gère la chambre : « Dans ce cadre, nous nous étions engagés à recruter, sur deux ans, six personnes et à investir dans une machine, note Jérôme Thomann. Aujourd’hui, trois embauches ont déjà été réalisées, la machine est en place et une seconde va même suivre en 2018. »

 DOMINIQUE MERCIER

Somex Z.A. La Passerelle à Ensisheim
03 89 81 12 12 • www.somex.fr