Les chaussures Pierre Heschung : un savoir-faire qui s’exporte

Aux commandes de l’entreprise créatrice de chaussures depuis 1992, Pierre Heschung a repositionné le savoir-faire de la marque fondée par son grand-père en 1934 à Dettwiller et à Steinbourg.

Les chaussures haut de gamme Heschung s'exportent partout dans le monde depuis Dettwiller (Alsace) L'entreprise de luxe est dirigée par Pierre Heschung © Heschung

Du brodequin à la chaussure de ski, l’entreprise fondée par Eugène Heschung s’est orientée vers un univers urbain, le sportswear casual. Du haut de gamme que Pierre Heschung range volontiers dans la catégorie « luxe accessible ». De par son métier de designer, lui-même s’est impliqué dans la création des modèles, après avoir observé les tendances du marché. « Je voyage beaucoup, c’est ma passion ».

Heschung exporte ses chaussures

Avec près de 220 personnes en France et à l’étranger, Heschung réalise un chiffre d’affaires de 15 M€, dont 20% à l’export. Pour fabriquer ses chaussures (60% pour les hommes), le dirigeant s’approvisionne essentiellement dans les deux dernières tanneries alsaciennes, Haas et Degermann. « Ce sont les meilleures tanneries en Europe, notamment en termes de savoir-faire dans le support veau ». Pour le reste des peaux, il privilégie l’Italie.

Pierre Heschung développe ses points de vente

Après avoir ouvert quatre nouveaux points de vente à la mi-2014, la prudence impose qu’on les accompagne avant d’avoir de nouveaux objectifs. « On essaie de travailler avec nos moyens, avec l’audace et la prudence nécessaires. Le marché français étant sclérosé, les progressions ne sont possibles que dans les villes où il y a une clientèle touristique. En première ligne, les boutiques parisiennes et les grands magasins, avec lesquels nous réalisons près de 80% de notre chiffre d’affaires ».

Le luxe, De Dettwiller (Alsace) à l'Italie

Chez Heschung, les perspectives de développement se situent à l’export. Et Pierre Heschung d’illustrer ses propos : « Nous nous rendons chaque année au salon référent en matière de prêt-à-porter et d’accessoires masculins, le Pitti Immagine Uomo à Florence. Actuellement un VIE (Volontariat International en Entreprise) travaille sur la Scandinavie. »

« Nous sommes ouverts à tout ce qui permet de nous rendre accessibles aux marchés à l’export car nous avons du mal à nous intégrer dans les salons et missions collectives proposés par la Fédération Française de la Chaussure. On est des petits parmi les gros, nous n’avons pas les mêmes moyens. En ce sens, les mutualisations proposées par la CCI pourraient se montrer pertinentes, notamment en matière d’animation de réseaux, y compris via le web ».

Infos+

Un peu d’histoire
Entre 1950 et 1967, la maison Heschung était spécialisée dans la création de chaussures de ski en cuir destinées aux classes de neige ainsi qu’aux premiers skieurs du Massif Vosgien.
Entre 1968 et 1972, Robert Heschung s’est entouré des meilleurs conseillers techniques et s’est orienté vers la fabrication de chaussures de compétition. Il devient fournisseur officiel de l’équipe de France de ski.
Aujourd’hui, Heschung crée des collections pour l’homme et la femme en harmonie avec les valeurs d’authenticité et le savoir-faire de la marque. Le style est intemporel, les lignes sobres et épurées.

Deux usines, des boutiques et des corners
La production est réalisée dans deux usines, la première à Dettwiller, la seconde, depuis 15 ans,  en Hongrie. Sous directive et encadrement français. Heschung, c’est près de 250 points de vente dans le monde, dont 16 points de vente intégrés, trois corners à Paris, trois magasins d’usine (Dettwiller, Roppenheim, Paris). 9 boutiques sont  situées en France : Aix-en-Provence, Bordeaux, Cannes, Lille, Lyon, Paris (où se trouve également un showroom, point de rendez-vous de la clientèle export) et Rouen. A l’étranger, une boutique est à Hambourg.

Heschung • 2, rue de l’industrie à Dettwiller • 03 88 91 41 37 • www.heschung.com

Je participe