Jürg Rämi directeur de l’Euroairport : Un marché trinational local

© DR

L’aéroport a doublé ses passagers en l’espace de dix ans. À quoi attribuez-vous ce résultat ?

J. R. • Après la crise en 2001-2002, nous avons créé de bonnes conditions pour notre développement futur avec la mise en place d’un système tarifaire compétitif. Par ailleurs, nous bénéficions d’un marché tri-national local dont les habitants aiment voyager. Nous leur proposons aujourd’hui une grande diversité de destinations desservies par différents types de compagnies aériennes – autant des compagnies à bas prix que des compagnies aériennes traditionnelles - qui nous relient quotidiennement avec les principales plates-formes européennes ainsi que des compagnies dites de « niche ». L’EuroAirport a franchi en 2014 le cap des six millions de passagers. La progression a surtout été fulgurante à partir de 2010. Nos résultats financiers démontrent que la forte augmentation du trafic est très rentable pour l’EuroAirport.

Vous avez des projets en cours, notamment la desserte de l’aéroport ?

J. R. • Le projet de raccordement ferroviaire de l’EuroAirport est un projet stratégique qui a pour objectif d’améliorer la desserte en transport en commun de l’aéroport. Il proposera aux passagers aériens et aux salariés de la plate-forme aéroportuaire une solution de transport durable, de forte capacité et performante en matière d’accès à l’aéroport. En 2014, le rythme du projet a été malheureusement ralenti, mais devient une priorité absolue en 2015, avec le démarrage des études d’avant-projet. Les autres actions en cours concernent l’amélioration de nos services et de nos infrastructures. Par exemple, l’extension de notre système de tri-bagages nous permettra de doubler les capacités d’ici l’automne 2016. Nous avons également prévu la construction d’un parking de cinq étages de 2500 places et la rénovation de l’ancien bâtiment de fret pour le fret express.

Je participe