Trajectoires

Biosynex : Dépister pour mieux soigner

Leader des tests de diagnostic rapide, Biosynex a rassemblé, en septembre dernier, ses capacités de Recherche et Développement (R&D) et de production, sa logistique, ainsi que ses directions opérationnelles sur un site unique à Illkirch/67.

Après l’acquisition de sept entreprises en cinq ans et une forte croissance interne, Biosynex a souhaité réunir sur un même lieu ses 120 salariés auparavant répartis sur quatre sites (deux à Strasbourg, un en région parisienne et un à Angers). « C’était difficile de gérer une entreprise multisite, on perd en unité et l’image est diluée », explique son président Larry Abensur. « Le regroupement va favoriser la coordination d’équipes pluridisciplinaires, générer des économies grâce à des synergies et faciliter la communication. »

La production, la R&D, la logistique et les directions opérationnelles ont été regroupées à Illkirch. © Jean-François Badias

Faire face à la croissance du marché

Issue de la fusion en 2005 de plusieurs sociétés de distribution, Biosynex développe et fabrique aujourd’hui ses propres produits : d’une part des diagnostics rapides destinés aux professionnels (laboratoires, hôpitaux, urgentistes…), d’autre part des autotests de dépistage pour le grand public vendus en pharmacies ou même en grandes surfaces.

Des dispositifs faciles à utiliser pour détecter une grossesse ou une pathologie, comme par exemple un autotest HIV prochainement commercialisé. Le triplement de la surface de production et de logistique permettra de faire face à une demande croissante. La création de nouveaux laboratoires accélérera ses efforts d’innovation dans les domaines de l’obstétrique et de l’infectiologie et facilitera ses recherches en biologie moléculaire, en culture cellulaire et en microbiologie.

Dans 76 pays

Biosynex commercialise un tiers de sa production dans 76 pays, principalement en Europe et en Asie. L’Afrique constitue également un marché potentiel important. En raison de la faiblesse des infrastructures médicales, les diagnostics rapides permettent le dépistage de maladies infectieuses comme le paludisme, la fièvre jaune, l’hépatite B ou le HIV, sans intervention médicale.

« J’imagine à terme la création d’un labo mobile intégrant une cinquantaine de tests de dépistage », prédit Larry Abensur. Outils de confort et de surveillance dans les pays développés, ces dispositifs peuvent contribuer à une véritable amélioration de l’état sanitaire général des populations dans le tiers-monde à condition de trouver des payeurs!

P.H.

Biosynex Parc d’innovation - 22 boulevard Sébastien Brant à Illkirch-Graffenstaden
03 88 78 78 87 • www.biosynex.com Laboratoire Biosynex