Trajectoires

Aventec : Un textile plein d’avenir

Aventec (Colmar) transforme des nanofilaments intissés en produits textiles légers, lavables et recyclables : l’anti jetable.

Un textile léger qui peut absorber 4 fois son propre poids en eau.Un produit issu du pétrole peut-il être écologique? Eric Bertrand dirigeant d’Aventec, qui a 40 ans d’expérience internationale dans le domaine des non-tissés, le croit fermement. Son entreprise transforme en effet un support textile apparu il y a une dizaine d’années, constitué de nanofilaments intissés (100 fois plus fins qu’un cheveu), plus durable que de nombreuses matières dites naturelles : « Ce support, fabriqué à partir de déchets de l’industrie pétrolière, est recyclable à 100 % et permet d’importantes économies d’énergie durant sa période d’utilisation. » Très léger, il peut absorber par capillarité quatre fois son propre poids en eau. Sans liant chimique, il supporte au minimum 400 lavages sans boulochage, effilochage ou rétrécissement. « Nous avons imaginé diverses applications pour ce support fabriqué en Alsace et nous avons commencé par une serviette pour les salons de coiffure qui, grâce à son séchage très rapide, ont pu économiser l’équivalent d’une piscine d’eau chaque année », raconte Eric Bertrand. Aujourd’hui, Aventec propose une large gamme de produits (chiffonnettes, serviettes, essuie-verre…) aux professionnels des secteurs de la coiffure, de l’hôtellerie-restauration, de la blanchisserie, de l’hôpital, de l’automobile… « Nous avons une centaine de clients, et parmi eux des caves de Champagne pour nos essuie-verres », précise le dirigeant d’Aventec.

Une production française et durable

« Notre ligne de conduite tient en trois points, résume Marie Fornet, responsable commerciale et communication : le développement durable, une production française et des produits efficaces. » À part la teinture achetée dans les Vosges, les produits Aventec sont 100 % alsaciens. Avec sept salariés, l’entreprise réalise les travaux d’ennoblissement, de confection et d’impression. Forte de son succès sur les marchés professionnels, elle vient de lancer un site internet marchand et une marque (Mon Textile Français) à destination des particuliers avec l’aide d’étudiants de l’École de Management de Strasbourg et l’Institut textile d’Alsace à Mulhouse. « Notre priorité est maintenant de développer ce marché des particuliers et de pousser les marchés hospitaliers et de l’hôtellerie-restauration. Nous allons aussi explorer les secteurs qui recherchent des produits légers comme les croisières ou le transport aérien », résume Eric Bertrand. D.M.

Aventec
13 rue Curie à Colmar
03 89 78 63 73 • www.aventec.fr www.montextilefrancais.fr
@MonTextileFrancais