pub

Semia débute ses starter class

L'incubateur basé à Strasbourg organise depuis janvier 2015 des sessions pour aider les futures start-up à peaufiner leur projet, leur business plan et leur assurer une meilleure réussite.

Gilles Grand, directeur de l'incubateur Semia installé à Strasbourg et créateur des starter class. Doc remis.

Ce ne sont pas des cours. Ni des échanges d'expériences. Ni des ateliers pratiques. Mais un mélange de tout cela. Les « starter class » de l'incubateur strasbourgeois Semia, une association qui aide les start-up à se développer, ont débuté en janvier 2015. Leur objectif : « aborder chaque mois des thématiques différentes autour de la création d'entreprise, comme les données financières ou l'accès aux marchés. Pour, au final, aider les porteurs de projets à bien les structurer autour d'une forte valeur ajoutée et élaborer un business plan solide, » détaille Gilles Grand, le directeur de Semia. Les « starter class » se déroulent une fois par mois, sur trois jours divisés entre apprentissages théoriques, ateliers pratiques et étude du projet des futurs « startuppers. » Anciens incubés et intervenants spécialisés issus de tout types d'entreprises y partageront également leurs conseils et expériences.

Accompagner en amont et en fin d'incubation

Ces sessions entrent dans le cadre du plan de développement 2015-2017 de l'incubateur. Il ambitionne d'accueillir plus d'entrepreneurs mais, avant même leur entrée à Semia, d'améliorer la qualité et la valeur ajoutée des projets. « Nous avons remarqué que les équipes des start-up ne possèdaient pas toujours la même vision, la même manière de travailler ou d'envisager le développement de leur structure. Et, à ce stade, ces problématiques peuvent vite tourner au conflit et mettre en péril le projet, » ajoute Gilles Grand. Si les « starter class » visent à renforcer l'accompagnement en amont, Semia projette également d'aider davantage ses entrepreneurs en fin de processus, celui de la commercialisation et de la mise sur le marché. L'association se dotera en cours d'année d'un programme baptisé Tremplin afin de les accompagner pour leurs actions de communication, de marketing et pour les mettre en relation avec des clients ou des partenaires.

En 2014, l'incubateur a accueilli 14 projets et accompagné la création de 16 entreprises. Parmi les entreprises anciennement incubées Agri-Esprit ou Varistart ou de nouvelles pousses telles que Wizzvet. Semia est une association réunissant la Région Alsace, les universités de Strasbourg, Colmar et Mulhouse, le CNRS, l'INSA et l'INSERM.

Pour s'incrire aux « starter class », il suffit de remplir un document détaillant son projet et son innovation. La prochaine session se déroulera le 10 février.

L.D.         

Semia • 4 Rue Boussingault à Strasbourg • 03 68 85 30 30www.semia-incal.com

03/02/2015Partager