Le GCO renaît

Le rapport des experts du conseil général de l’environnement préconise de réaliser le GCO en 2x2 voies et d’accentuer le développement des transports en commun strasbourgeois.

Le GCO

Il était attendu ce rapport… Celui sur les déplacements dans l’agglomération strasbourgeoise, chargé d’étudier la pertinence du projet de Grand Contournement Ouest (GCO) afin de désengorger l’A35. Réalisé par deux experts du Conseil général de l’environnement et du développement durable, il a été remis jeudi soir à Guy-Dominique Kennel (président du Conseil général), Philippe Richert (président du Conseil régional d'Alsace) et Roland Ries (sénateur-maire de la Ville de Strasbourg) en présence du Préfet du Bas-Rhin, Préfet de la région Alsace. En voici les grandes lignes :

Le constat de départ

Les experts ont réalisé un état des lieux de la circulation sur l’A35 : entre 133 000 et 180 000 véhicules y circulent chaque jour, dont 14 000 poids lourds. A l’horizon 2025, ces chiffres atteindront entre 147 000 à 196 000 véhicules quotidiens. Concernant la nature des déplacements, le trafic de transit représente de 20 à 50% du trafic total de l’autoroute en heure de pointe. Enfin, les experts estiment que 26 à 30 000 véhicules emprunteront chaque jour le GCO, s’il devait être réalisé. Sur ces bases, ils ont étudié trois pistes d’action :

Les trois scenarios étudiés

- La mise en place de mesures renforcées pour favoriser les déplacements urbains (transports en commun) sans GCO permettrait de faire baisser le trafic sur l’A35 de 10%. Cette baisse serait essentiellement liée à la moindre fréquentation de l’axe par les particuliers, mais non par les poids lourds.

- La réalisation du GCO diminuerait de 6 à 10% la circulation sur l’A35 et le trafic poids lourds de 24%.

- La combinaison des deux premiers scénarios (mesures en faveur du développement des transports en commun + GCO+ réaménagement de la section centrale de l’A35) entraînerait une baisse de 14% du trafic total et de 24% du trafic poids lourds. Les experts ont donc conclu que cette troisième piste était la meilleure, à condition d’apporter des modifications au projet initial de Grand Contournement Ouest.

Les conclusions du rapport

Les experts préconisent de réaliser le GCO en 2x2 voies (et non en 2x3 voies comme le prévoyait le premier projet). Cela permettrait d’économiser 30 hectares de terres agricoles et de diminuer le montant de l’investissement. Par conséquent, la concession serait plus facile à attribuer et les subventions des collectivités locales et de l’Etat réduites.

L’A35 pourrait perdre son statut d’autoroute afin d’être réaménagée. C’est le futur GCO qui reprendrait le nom A35.

Et maintenant ?

Les élus se donnent deux mois pour définir leurs engagements respectifs et cadrer le projet. Objectif : lancer l’appel d’offre pour la mise en concession du GCO début 2014.

Aménagement du territoire • 03 88 75 24 80 • amenagementduterritoire@strasbourg.cci.fr