La Perle : À la santé d’un renouveau

L’ancien fleuron régional prend ses quartiers à la Plaine des Bouchers à Strasbourg. Elle y sera brassée pour redevenir, comme autrefois, une production 100% alsacienne.

© Jean-François Badias

Les anciens s’en souviennent, les jeunes redécouvrent cette bière à l’histoire pleine de rebondissements: créée en 1882, établie dans de nouveaux locaux en 1930, disparue en 1971 suite à son rachat par le groupe Albra. Et, enfin, relancée en 2009 grâce à Christian Artzner, l’arrière arrière-petit-fils du fondateur de La Perle. «J’étais obligé de la faire brasser en Allemagne et en Belgique, faute de structure adaptée dans la région, et j’ai longtemps cherché à acquérir mes propres locaux.»

C’est chose faite aujourd’hui. La Perle retrouve son écrin strasbourgeois, à défaut d’être sur son site original de Schiltigheim, détruit dans les années 80. Le site produira 850hl annuellement et, en complément, «j’espère pouvoir le faire visiter aux amateurs et ouvrir une boutique attenante,» complète Christian Artzner. Histoire de famille oblige, on s’imagine qu’il souhaitait ressusciter cette bière depuis des années. Faux. «Je savais que La Perle avait existé mais c’était une page vraiment tournée. Je me suis intéressé à cet univers au lycée, grâce à des événements comme Eurobière.»

Des expériences brassicoles variées

Ce n’est qu’après une carrière dans des micro-brasseries et à différents postes au sein de Kronenbourg – R&D, contrôle qualité… – et partout dans le monde – États-Unis, Écosse, Nigeria – que ce diplômé de l’école de brasserie d’Édimbourg se lance. Aujourd’hui, en plus de La Perle classique, ses bières se déclinent en sept variétés très diverses: brune ou blonde, à forte fermentation ou douce, et même aromatisée comme l’originale Démenthe. «Je vends à 80 % en Alsace puis en France et dans le reste du monde, ajoute Christian Artzner, qui travaille en tandem avec sa femme. J’espère augmenter les ventes en misant sur la qualité du produit, même si le contexte n’est pas favorable.» L.D.

À consommer avec modération.

La Perle • 12 rue Aubry et Rau à Strasbourg • 06 89 84 30 41 • www.biere-perle.com

07/03/2014 Partager