BÜRKERT FRANCE : l’industrie est dans le pré

Triembach-au-Val/67

La filiale française du groupe allemand spécialisé dans les systèmes de mesure, de contrôle et de régulation des liquides et des gaz investit 14 millions € dans l’extension de son site du Val de Villé. Un projet ambitieux, sur plusieurs années, dont le fil conducteur est le respect de l’environnement.

« Un dispositif d’autoconsommation partagée permettra aux habitants du Val de Villé de bénéficier des excédents de production à tarif modéré. » © DR«L’objectif de notre groupe est la neutralité carbone à l’horizon 2030. Il était donc évident d’intégrer l’écologie dans la construction des nouveaux bâtiments, dont le premier sera achevé début 2022. C’est un investissement rendu nécessaire par le succès de notre nouveau capteur de débit, un équipement apprécié des industriels de l’agroalimentaire et de la pharmacie », explique Sabine Schmitt, responsable du projet. Tout d’abord, les nouvelles constructions ne sont édifiées que sur des sites déjà artificialisés, afin que la zone humide environnante soit préservée. Les deux tiers du site resteront exploités par un agriculteur qui y fait déjà paître son bétail et pratique le fauchage tardif pour encourager la biodiversité. La construction est réalisée en béton préfabriqué, dont l’empreinte carbone est 30 % plus faible et les propriétés isolantes bien meilleures que le béton classique. « Nous avons fait le choix de ne climatiser que le bâtiment qui abritera un process de fabrication à température contrôlée. Pour les autres, nous avons opté pour un rafraîchissement selon la technique du free cooling. Elle consiste à rafraîchir les bâtiments en forçant la ventilation mécanique la nuit, ce qui permet d’évacuer la chaleur accumulée en journée », détaille Julien Thal, responsable des travaux et de la maintenance du site. L’éclairage naturel a été privilégié en ouvrant de larges fenêtres et des puits de lumière. Pour assurer une meilleure efficacité énergétique, le chauffage se fait par le sol et l’éclairage artificiel par la technologie led. Le fonctionnement de l’ensemble du dispositif sera supervisé par ordinateur.

Autoconsommation partagée


Diagnostic énergie
Accompagnement dans le choix des technologies
→ Aide au montage du dossier de financement par la Région Grand Est (subvention de 200 000 €)

Direction Mutation des entreprises, Information et Marketing
Alexandre Goetz • 03 89 66 71 85
a.goetz@alsace.cci.fr

Mais la partie la plus visible du projet sera sans doute l’utilisation de deux sources d’énergie renouvelable : le solaire et la biomasse. Pour la première, 3 000 m² de toitures seront recouverts de panneaux voltaïques pour une production électrique de 270 kWc. « En partenariat avec la communauté de communes et des entreprises voisines, nous allons mettre en place un dispositif d’autoconsommation partagée qui permettra aux habitants de la Communauté de Communes du Val de Villé de bénéficier des excédents de notre production électrique à un tarif modéré », explique Sabine Schmitt. Deuxième volet, la construction d’une chaudière biomasse, alimentée en bois des Vosges pour une production de 350 kWh. « L’ensemble du dispositif énergétique devrait remplacer la centrale au gaz existante, mais nous la conserverons pour gérer les éventuels pics de consommation, par exemple en hiver. Sur le plan économique, le retour sur investissement est prévu au bout de huit années pour l’énergie solaire et de neuf ans pour la biomasse », indique Julien Thal. Preuve qu’écologie peut se conjuguer avec économie ! > P.H.

Bürkert France
20 rue du Giessen à Triembach-au-Val • 03 88 58 91 11
burkert.fr
 @Burkert.entreprise.France
 Burkert France
 Bürkert en France 

Je participe