SES-Sterling : Cinq usines regroupées à Hésingue

Hésingue/68

Le spécialiste des accessoires de câblage consent un investissement majeur pour regrouper cinq de ses sites dans son nouvel établissement de Hésingue et moderniser son outil de production et de stockage.

D’ici fin juillet, 900 équipements de production seront transférés des anciennes usines à la nouvelle construite sur 9 hectares dans le Technoparc d’Hésingue. © Serge Nied41 millions €, dont 33 pour la construction et huit pour la modernisation de son process industriel : c’est le montant de l’investissement réalisé par SES-STERLING à Hésingue, l’un des plus importants dans le paysage industriel alsacien. Née en 1928, l’entreprise d’origine suisse transforme des matières plastiques et du caoutchouc en accessoires pour protéger et isoler les câbles électriques (gaines, manchons, passe-fils et protecteurs), pour les identifier et les repérer (cartes à rubans et à étiquettes, rubans de marquage, bagues-repères) et pour les fixer et les conduire (colliers, goulottes, attache-câbles). L’entreprise fabrique en outre des outillages de câblage. Une production très diversifiée donc qui était jusqu’alors réalisée dans cinq usines situées à Saint-Louis et Huningue (plus une sixième à Lauw, vers Masevaux, non concernée par le regroupement). « Nous avons décidé de les regrouper dans un seul établissement de 40 000 m², à la fois pour réduire nos consommations d’énergie et pour optimiser notre process de production et notre stockage, résume le directeur général Daniel Rollier. En outre, nous libérons des terrains dans les centres-villes de Saint-Louis et de Huningue. » Entre février et fin juillet, 900 équipements de production seront transférés des anciennes usines à la nouvelle construite sur neuf hectares dans le Technoparc d’Hésingue.

Centrale d’alimentation matières et stockage automatisé

Le nouvel établissement, dont la construction a commencé en juillet 2019, va permettre à SES-STERLING de diviser par trois ses consommations de chauffage. Concernant la production, un système centralisé assurant l’aspiration et la distribution des matières premières en granulés, de l’atelier de préparation matières jusqu’aux machines de production, a été mis en place. Un autre volet de l’investissement concerne la création d’une installation innovante de stockage automatisé des produits finis qui utilisera moins de surface au sol. La société propose 25 000 articles à son catalogue et doit disposer de stocks importants pour être la plus réactive possible vis-à-vis des demandes de ses clients industriels. Le groupe se définit aujourd’hui comme une « entreprise de la région des trois frontières » où sont implantées ses unités de production et met en avant la Marque Alsace : « Le made in Alsace est un gage de qualité alémanique à la française », affirme le président Patrick Egea. SES-STERLING France a réalisé un chiffre d’affaires de 27 millions € en 2019 et emploie 250 personnes, plus de 300 avec ses filiales en Allemagne, Suisse, Belgique et Angleterre. > Dominique Mercier

SES-STERLING
45 rue de Mulhouse à Saint-Louis • ses.sterling.com
 @SESSTERLING 
 SES-STERLING SA 

Je participe