pub

VHM GROUPE : De l’ombre à la lumière !

Molsheim/67

Les produits de la fonderie Victor Heinrich sont présents tout autour de nous.
Pourtant, leur fabricant presque centenaire demeure quasi inconnu du grand public.
Une discrétion voulue, mais Jean-Philippe Herzog, son nouveau directeur général,
espère désormais faire sortir de l’ombre cette pépite.

Faire d’un équipement technique un produit esthétique © Dorothée ParentSous nos pieds, ses canalisations en fonte assurent l’écoulement de l’eau. En surface, son mobilier urbain embellit les rues et les places, et ses luminaires éclairent l’espace public ! L’histoire commence en 1923, lorsque Victor Heinrich, fontainier à Wisches, de retour du front russe, est sollicité par des collectivités pour réparer des canalisations en fonte, dont le mécanisme hérité de la période allemande est introuvable en France. Il installe son usine à Molsheim sur un site qui deviendra… rue de la Fonderie. Après la guerre, son fils André développe l’entreprise en produisant des pièces en fonte pour l’industrie, notamment pour les usines textiles, et se lance dans l’éclairage public à la demande de la ville de Strasbourg. En 1975, Jean-Paul Wagner, gendre d'André Heinrich, ouvre un nouveau marché, la fonderie d’art. D’un équipement technique, il façonne un produit esthétique : lanternes, mâts d'éclairage en fonte, poteaux à chaîne, consoles, bornes fontaines… C’est ainsi que des candélabres « made in Alsace » illuminent la luxueuse Place Vendôme, le Carrousel du Louvre, le Pont d’Iéna et d’autres lieux emblématiques de la capitale. En 1985, Rémy Stahl, lui-même gendre de Jean-Paul Wagner, restructure complètement la fonderie, rénove les bâtiments, modernise la fabrication en introduisant le pilotage informatisé du process. Précurseur, il investit dans une des premières imprimantes 3D.

Des innovations pour la « ville intelligente »

Aujourd’hui, l’entreprise perpétue sa tradition d’innovation et mise sur la transition environnementale pour proposer des nouvelles solutions économes en eau et en électricité. « Lorsque l’on sait que sur 100 litres d’eau qui circulent dans les canalisations, 30 litres sont gaspillés en raison de leur vétusté, on réalise qu’il est urgent de développer des solutions afin de contrôler, voire éviter ces gaspillages et nous y travaillons activement. De même pour l’éclairage public, au-delà de la technologie led, il existe des dispositifs pour économiser l’énergie en n’allumant qu’au bon moment, au bon endroit et à la bonne intensité », explique Jean-Philippe Herzog. C’est tout l’enjeu de la « ville intelligente » : gérer plus efficacement les services urbains. Autre piste de développement de la société : le design. « Nous avons créé une toute nouvelle ligne de luminaires écoconçus et fabriqués en circuit court avec une agence de design strasbourgeoise. Nous venons aussi de concevoir une gamme de mobilier urbain en collaboration avec un architecte et un ergonome », révèle le directeur général. Son objectif est aussi d’obtenir le label prestigieux Entreprise du Patrimoine Vivant. Une reconnaissance amplement méritée qui pourrait contribuer à placer Vhm enfin sous les feux des projecteurs. > P.H.

VHM Groupe
8 rue de la Fonderie à Molsheim • 03 88 49 47 20
vhmgroupe@vhm.frvhm.fr
Vhm Groupe
@VhmGroupe
Vhm GROUPE 

Je participe