pub

Les cafés SATI : Responsable et équitable

Strasbourg

Le torréfacteur strasbourgeois a investi, l’an dernier, 4,5 millions € dans l’agrandissement de son site historique du Port du Rhin. Objectif :  augmenter sa capacité de production et de conditionnement.

Lauréats des Talents Sati 2020, Elie Bouisson et Maéva Sanz ont investi  les 140 m² de façade de l’usine du Port du Rhin avec leur œuvre « Situ Sati » visible par 30 000 automobilistes chaque jour. © Dorothée Parent«À part la zone de stockage du café vert en 1980 et même si nous avons régulièrement modernisé notre parc machines, l’espace dédié à la production n’avait pas changé depuis 1964 ! » observe Nicolas Schulé, PDG et petit-fils de Georges Schulé, fondateur de l’entreprise en 1926. L’extension était donc devenue indispensable, notamment pour le conditionnement des capsules et dosettes plébiscitées par les consommateurs. Elles représentent actuellement 50 % des ventes en valeur. Premier producteur régional avec 3 500 tonnes torréfiées par an, l’entreprise commercialise 30 % de ses cafés sous son propre nom, tandis que 70 % sont fabriqués « à façon » pour le compte d'enseignes nationales. « Les Alsaciens sont très attachés à leurs marques régionales, ce qui nous permet de détenir 15 % du marché local. La grande distribution assure 85 % de notre chiffre d’affaires et le reste est réalisé auprès des cafés, hôtels, restaurants », précise le dirigeant.


L’éthique, une valeur fondamentale

Les Cafés Sati n’ont pas attendu la vague du bio pour se lancer sur ce créneau, puisque le torréfacteur alsacien en propose depuis 20 ans. « Bio, mais aussi équitable, car cela va ensemble », insiste Nicolas Schulé. Sensible aux conditions d’existence des producteurs, le torréfacteur a adhéré en 2000 à l’association Max Havelaar. Il garantit ainsi aux cultivateurs des revenus réguliers, quelles que soient les (importantes) fluctuations des cours du café. Par ailleurs, il s’investit dans des projets socio-économiques, comme la reforestation au Brésil ou la construction d’une salle informatique au Mexique. « Dans ces pays, on peut faire des choses extraordinaires avec 30 000 $ », s’enthousiasme-t-il.  En octobre, les Cafés Sati ont été labellisés PME+ et Alsace Excellence. Ces labels récompensent l’engagement quotidien de l’entreprise aussi bien sur son territoire que sur sa démarche éthique et responsable. 


Le retour du café en grains

L’investissement permet également de conditionner les cafés dans des boîtes métalliques. Plus compliqué à gérer, compte tenu de l’espace nécessaire pour les stocker, mais nettement plus vertueux sur le plan environnemental que les dosettes. Le torréfacteur profite ainsi du retour en grâce du café en grains impulsé par le boom des ventes de machines avec broyeur (+ 70 % l’an dernier). « Nous n’avons jamais cessé d’en proposer, alors nous étions prêts avant les autres pour répondre à la demande », se réjouit le PDG. Pour l’an prochain, il envisage d’investir à nouveau un million € dans des équipements complémentaires et dans ses bâtiments, notamment afin d’en améliorer l’isolation thermique. « C’est important car le développement durable, ça commence ici », conclut Nicolas Schulé. > P.H.

Les Cafés Sati
4 rue de Nantes à Strasbourg
03 88 34 63 36 • cafesati.com info@cafesati.com
cafessati
Cafés SATI

Je participe