pub

SPARTHA MEDICAL : En guerre contre les microbes et les virus

Strasbourg/67

Spécialisée dans la lutte contre les infections en milieu hospitalier, la start-up fondée en 2019 par une équipe de chercheurs de l’Inserm Strasbourg, avec le soutien de la SATT Conectus, s’est réorientée, en quelques jours, dans la bataille contre le Covid-19.

« Nous avons formulé un produit offrant à la fois des propriétés antibactériennes et antivirales. » © 128 dB «En France, 4 000 décès par an et 37 000 en Europe sont dus à des infections nosocomiales, soit 5 % des patients hospitalisés. 50 % sont occasionnées par des dispositifs médicaux », déclare Nihal Engin Vrana, président et cofondateur de Spartha Medical. Les risques les plus élevés interviennent notamment lors de la mise en place d’implants dentaires ou orthopédiques (genoux, hernies, hanches). Les équipes de la start-up ont donc mis au point un gel vaporisable qui supprime le risque d’inflammation des tissus, en associant deux polymères. La barrière ainsi créée présente des propriétés antimicrobiennes, sans l’apport d’antibiotiques. Il peut être également utilisé sur des pansements, des cathéters ou des sondes. La start-up incubée chez SEMIA propose également aux fabricants d’implants un revêtement spécialement conçu pour leurs produits. Cette innovation est issue des travaux menés dès 2013 par l’unité de recherche « Biomatériaux et bioingénierie » de l’Inserm Strasbourg (UMR S 1121) codirigée par le Dr Philippe Lavalle, autre cofondateur de Spartha Medical. Le gel est actuellement à l’étape préclinique, c’est-à-dire testé sur des animaux, avant de passer au stade clinique sur des humains. Un processus long et coûteux. « Nous avons bénéficié au départ d’un financement européen, mais aussi de la BPI et de la Région Grand Est. Maintenant, nous allons lancer une levée de fonds auprès de capital-risqueurs », poursuit Nihal Engin Vrana. La mise sur le marché devrait intervenir sous deux ans.

Un spray contre le Covid-19

Avec l’apparition brutale du virus, la start-up a décidé de répondre à l’appel lancé par l’Agence nationale de la recherche (ANR) pour développer un spray capable de détruire le Covid-19 sur toutes les surfaces pendant plusieurs jours. « En changeant juste un composant de notre gel antimicrobien, nous avons rapidement formulé un produit offrant à la fois des propriétés antibactériennes et antivirales, utilisable en milieu hospitalier (surfaces et équipements de protection), mais aussi dans l’industrie, le commerce, l’hôtellerie-restauration. Un spray nasal destiné au grand public est également à l’étude », révèle le Dr Engin Vrana. Reste à obtenir tous les agréments pour permettre une mise sur le marché dans quelques mois, après avoir écarté les éventuels effets nocifs sur l’homme. Spartha Medical, qui emploie trois salariés, étudie actuellement avec EASE, l’usine-école basée à Illkirch, la possibilité d’y fabriquer le gel en milieu stérile. Si le marché européen offre un débouché naturel dès le début de la commercialisation, la start-up vise aussi les États-Unis. Elle a été sélectionnée par le ministère des Affaires Étrangères pour participer au programme d’accompagnement Deeptech North America, créé pour favoriser des partenariats technologiques outre-Atlantique.  > Patrick Heulin

Spartha Medical
14B rue de la Canardière à Strasbourg
06 59 08 17 24
sparthamedical.eu
 @sparthamedical
 @SparthaMedical 
 SPARTHA MEDICAL

Je participe