Trajectoires

Schiltigheim : Heineken France investit en Alsace

De l’outil de production à la diversification, Heineken France dote la brasserie de l’Espérance de nouveaux outils pour séduire les consommateurs.

© Heineken

Après une année 2013 plutôt difficile, du fait de la hausse des droits d’accises (+ 160%), Pascal Sabrié, Président de HEINEKEN France et Stéphane Crépel, directeur de la brasserie de l’Espérance à Schiltigheim, se montrent néanmoins sereins: «Si nous avons été affectés en volume (-3%), nos parts de marchés affichent une hausse que nous entendons bien poursuivre». En appui, une amélioration de la productivité et une diversification des références.» Depuis 2010, l’entreprise a investi près de 16 M€ dans notre outil de production de Schiltigheim/67. D’ici 2016, une nouvelle enveloppe de 10 M€ sera répartie entre la mise en place d’une nouvelle rinceuse, une automatisation de la fabrication, une optimisation de la production de froid, une ligne verre mixte verre perdu et bouteilles consignées et de nouveaux packagings…

Extension de gamme

La marque Fischer, préférée des Alsaciens (ils consomment plus de 30% des 100000 hectolitres fabriqués à Schiltigheim) sera relancée avec une nouvelle identité et une extension de la gamme, en réponse aux attentes de produits à valeur ajoutée des consommateurs. Les clients de HEINEKEN France se situent à 45% dans les CHR, 55% dans l’alimentaire. À Schiltigheim, site de 13 hectares, 1,1 million d’hectolitres de bières sont fabriqués, dont les principales marques : Heineken,Desperados, Pelforth. Affligem est fabriquée en Belgique. Sur les 193 collaborateurs, une quarantaine composent le pôle R&D du groupe pour la France. F.H.

Heineken France • 4, rue Saint-Charles à Schiltigheim • www.heinekenfrance.fr