LES BRASSEUSES DU VRAC : l'épicerie écoresponsable

Schiltigheim/67

En plein cœur historique de Schiltigheim, dans une petite maison à colombages, a ouvert en octobre dernier une épicerie écoresponsable : Les brasseuses du vrac. C’est pour Floriane et sa maman Isabelle leur humble contribution à la sauvegarde de notre écosystème.

Chacun des 400 produits sélectionnés possède au moins une des trois vertus : bio, local ou vrac. © Dorothée ParentMalgré son nom évocateur, « Les brasseuses du vrac » ne propose que peu de bières, mais plutôt des produits cosmétiques et d’entretien, une épicerie sèche, salée et sucrée, le tout en vrac ! « Par notre nom, on a surtout voulu rendre hommage à notre ville d’accueil également appelée la cité des brasseurs », précise Floriane, cofondatrice de l’épicerie. On y trouve aussi des objets zéro déchet tels que des gourdes, des éponges réutilisables et des couvercles en cire lavable. Chacun des 400 produits à la vente est finement sélectionné par Floriane qui met un point d’honneur à ce qu’il possède au moins l’une de ces trois vertus : bio, local ou en vrac. « Je fais de mon mieux pour que mes produits restent abordables. Le zéro déchet doit être accessible à tous ! » annonce la fondatrice. Mais pour Floriane, c’est surtout la dimension conseil et accompagnement qui représente son point fort. « On est là pour aider nos clients à faire leur transition écologique en douceur, sans trop de contraintes et surtout sans jugement », ajoute-t-elle. Et c’est bien cet état d’esprit qui attire jeunes couples avec enfants, femmes enceintes et seniors dans la petite boutique schilikoise

Réduire son empreinte écologique

Floriane n’a que 23 ans lorsqu’elle se lance dans l’aventure entrepreneuriale en ouvrant un commerce 100 % en phase avec ses valeurs. Tout commence pendant le confinement, alors que la jeune femme travaille dans l’événementiel. Crise sanitaire oblige, elle se retrouve en télétravail forcé, sur un projet autonome qui la coupe encore plus de son cercle social. Privée d’échanges quotidiens, sa décision de changer de carrière est prise : elle se tournera vers un métier de contact ! Dans le même temps, elle prend conscience de son empreinte écologique et réalise sa transition vers le zéro déchet. L’idée d’ouvrir une épicerie écoresponsable devient alors une évidence.

Un duo mère-fille

Soutenue dès le démarrage du projet par sa maman Isabelle, cette dernière use de son expertise pour gérer la partie administrative et financière de l’activité. Floriane, quant à elle, est en charge du conseil client, de la communication, de la gestion des stocks et des fournisseurs, ainsi que du quotidien de la boutique. « Nous sommes deux profils très complémentaires ! » nous confie la jeune femme. Pour monter son projet et surtout le concrétiser, le duo s’est appuyé sur la CCI qui l’a accompagné étape après étape. Dès l’ouverture, la petite boutique trouve son public, si bien que mère et fille s’entourent rapidement de Clarissa, vendeuse à mi-temps et de Lauriane, apprentie en BTS Commerce. Pour Floriane, devenir commerçante va au-delà d’un changement de carrière. C’est pour elle une façon de sauver notre planète, à sa petite échelle.  > Mélanie Jehl

Développer un projet entrepreneurial réussi
Direction Entrepreneuriat et Cession
Thérèse Oxombre • 03 88 75 24 52 • t.oxombre@alsace.cci.fr

Les Brasseuses du vrac
16 rue Principale à Schiltigheim • 09 73 88 01 21
brasseusesduvrac.fr
 @lesbrasseusesduvrac (https://www.facebook.com/lesbrasseusesduvrac/)  

Je participe